x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 20 septembre 2016 | Alerte Info

Côte d’Ivoire/Cours de mercredi au primaire : les instituteurs demandent au gouvernement d’examiner les arguments de leur refus

© Alerte Info Par Atapointe
Instauration des 4 jours et demi dans le primaire: Kandia Camara anime une conférence de presse
Lundi 19 septembre 2016. Abidjan. La Ministre en charge de l`éducation a au cours de la conférence de presse qu`elle a animé à son cabinet mis en garde les grévistes qui protestent contre l`instauration des cours du mercredi dans le primaire.
Mesmin Comoé, le secrétaire général du Mouvement ivoirien des instituteurs pour la défense de leurs droits (MIDD), le principal syndicat des enseignants du primaire en Côte d’Ivoire, a appelé mardi le gouvernement à voir si les arguments soutenant leur refus de travailler désormais les mercredis comme l’exigent les autorités sont “valables ou pas’’.

“Nous avons argumenté notre refus de travailler les mercredis. Que le gouvernement mette nos arguments sur la table pour voir s’ils sont valables ou pas. C’est de ça qu’il s’agit’’, a réagi Mesmin Comoé, joint au téléphone par Alerte Info.

Le gouvernement a décidé pour la nouvelle rentrée scolaire d’inclure les mercredis-jusque là jour férié- dans les jours de travail au primaire. Mais la mesure passe mal chez les instituteurs qui s’insurgent contre cette décision et menacent d’entamer “une grève illimitée’’ en guise de protestation.

Lundi, lors d’une conférence de presse, la ministre de l’Education nationale, Kandia Camara a sévèrement mis en garde, les instituteurs contre une perturbation des cours, leur promettant une ’’riposte sauvage et inoubliable’’.

A l’endroit du chef de MIDD, la ministre a déclaré qu’il “est payé à ne pas travailler’’ et qu’il “s’agite non pas pour un prétendu repos mais parce qu’il a toujours prospéré dans les crises qu’il créé au sein de l’éducation nationale’’.

“Allez lui dire que ce sera sa dernière grève qu’il va tenter’’, a averti Kandia Camara, annonçant, publiquement, la “mutation’’ du syndicaliste “à l’intérieur du pays dans les prochains jours’’.

Interrogé par Alerte Info, Mesmin Comoé a assuré vouloir “maintenir le débat à un niveau intellectuel’’.

Serge Alain KOFFI

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ