PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 31 juillet 2019 | Abidjan.net

Assemblée nationale : La nouvelle loi sur la CEI votée, malgré l’opposition des députés Pdci et alliés

© Abidjan.net Par PR
Session extraordinaire de l`Assemblée nationale
Abidjan le 08 février 2019. L`Assemblée nationale a tenu ce vendredi une session extraordinaire au cours de laquelle le président Guillaume Soro a annoncé sa démission
La nouvelle loi portant réforme de la Commission électorale indépendante (Cei) a été votée ce mardi 30 juillet 2019 à l’Assemblée nationale. Au cours d’une plénière organisée, à cet effet, les députés, à leur majorité siégeant à l’hémicycle, ont approuvé le projet de texte adopté en commission, le 19 juillet dernier.

Ce texte est passé haut les mains au vote avec 124 voix pour et 78 voix contre et une abstention. Bien avant, il a fait l’objet de débats houleux entre les députés de l’opposition et leurs homologues du Rassemblement des Houphouëstistes (Rhdp).

Majoritaires au Parlement, les députés proches du pouvoir ont rejeté tous les préalables et amendements soulevés par leurs collègues de l’opposition. Notamment les honorables Yasmina Ouégnin, Alain Lobognon et Maurice Kakou Guikahué, qui ont tenté de faire entendre leurs voix. La première citée, le député de Cocody, a dénoncé « un énième viol du règlement de l’Assemblée nationale », évoquant la mise à disposition tardive du rapport de la commission ayant examiné et adopté le texte soumis à leur approbation.

A sa suite, le député de Fresco, Alain Lobognon, remettra en cause ledit rapport en émettant des réserves sur la fidélité aux débats menés et aux conclusions arrêtées. A savoir que lors de la séance en commission, il avait été admis que les représentants du président de la République, du président de l’Assemblée nationale et du ministre de l’Intérieur, n’étaient pas éligibles à la présidence de la Cei.


Le président du groupe parlementaire du Pdci-Rda, lui, appellera les siens, ainsi que les autres députés, à s’opposer à l’adoption du projet de texte soumis. Pour lui, ce projet de loi voté finalement ne respecte pas le principe du consensus voulu et l’esprit de l’arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples à l’origine de la réforme de la Cei. Mais, une fois passé au vote, ces réserves et amendements ne pourront influencer les débats, car la nouvelle Cei vient de franchir l’étape de l’Assemblée nationale, en attendant la promulgation de la loi votée et sa mise en œuvre effective pour les prochaines élections en Côte d’Ivoire.



F.D.BONY

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ