PUBLICITÉ

Santé Publié le jeudi 11 février 2021 | AIP

Bientôt l’intégration de la Roqya dans le programme national de promotion de la médecine traditionnelle

Abidjan- La Roqya, pratique islamique visant à guérir des problèmes mystiques avec le Coran et les éléments prophétiques tels que les ventouses, les plantes, les huiles, intégrera bientôt le programme national de promotion de la médecine traditionnelle, a annoncé le directeur-coordonnateur, Dr Kroa Ehoulé.

Lors d’une rencontre, mercredi 10 février 2021 au Plateau, Dr Kroa a invité la délégation des raqy (pratiquant de la roqya) avec à leur tête, le Cheick Ben Halima Abderraouf, à s’organiser afin de rejoindre la grande famille des tradi-thérapeutes.

Il a souligné qu’en accordant l’ouverture d’unité de tradi-thérapeutes dans les Centres hospitaliers et universitaire (CHU) et dans les hôpitaux, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique souhaite que tout ce qui est traditionnel, religieux, prophétique, entre autres puissent servir à la santé de la population.

Dr Kroa Ehoulé a invité les raqy réputés dans l’art de combattre les problèmes mystiques tel le blocage dans la vie, les problèmes de santé et les états mentaux anormaux (colère, tristesse, déprime, la folie) et les cauchemars (attaques, mari de nuit) à s’activer pour s’approcher du programme national de la santé mentale et définir les bases d’une collaboration en vue de servir de bras aux centres psychiatriques.

Cheick Ben Ali a saisi l’occasion pour appeler ses condisciples à s’inscrire, avoir les cartes afin de se constituer en une association au sein des tradi-thérapeutes comme c’est le cas pour la médecine traditionnelle et de la médecine chinoise. Il les a également invités à se former afin d'être mieux outillés et répondre efficacement aux besoins.

Selon des résultats de l’enquête sur la cartographie des auteurs et des structures de santé mentale en Côte d’Ivoire restitués lors d’un atelier jeudi 21 janvier à Abidjan, la Côte d’Ivoire compte 541 structures non conventionnelles spécialisées en santé mentale pour 35 conventionnelles. Ces 541 structures non conventionnelles sont composées de 326 camps de prière, 127 centres de guérison traditionnelle, 29 centres roqya et 59 centres de phytothérapie.

bsb/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ