PUBLICITÉ

Économie Publié le lundi 15 mars 2021 | AIP

Intercoton dresse le bilan de la mutualisation des semences coton à Bouaké

© AIP Par DR
Intercoton dresse le bilan de la mutualisation des semences coton à Bouaké
Bouaké - Des acteurs de la filière coton ont pris part jeudi 11 et vendredi 12 mars 2021 à la salle de conférence de la CIDT de Bouaké à l’atelier-bilan de la mutualisation de la multiplication des semences de coton organisé par la cellule semences et recherche de Intercoton, l’organisation interprofessionnelle agricole.

Il s’agissait pour eux de dresser le bilan et de dégager des perspectives d’amélioration des acquis après trois ans de mise en œuvre de ce processus de mutualisation de la multiplication des semences coton.

Plusieurs présentations, notamment, celles du secrétaire exécutif de Intercoton, du chef de la cellule semences et recherche, du consultant de suivi et du CNRA ont permis aux participants de l’atelier de s’imprégner des acquis obtenus et des défis à relever. Ces présentations ont fait l’état de la situation avant la mise en œuvre de la mutualisation et présenté les caractéristiques des nouvelles variétés de semences introduites en vue de répondre aux exigences agronomiques et technologiques.

Les acteurs, qui prenaient part à cet atelier-bilan, notamment, les producteurs, les sociétés cotonnières, les chercheurs, ont noté des points satisfaisants liés à la bonne qualité de germination de 30% avant la mutualisation à plus de 80% aujourd’hui. L’atelier a retenu, toutefois, que des efforts restent encore à consentir au niveau de la conservation, de la pureté variétale, de la production et la promotion de nouvelles variétés aux caractéristiques répondants aux attentes des acteurs.

La question du délintage industriel des semences a également été abordée au cours des travaux et les acteurs ont souhaité que sa mise en œuvre soit effective dans un délai assez court pour améliorer davantage la qualité des semences.

« L’objectif de la cellule et de la filière est de passer au délintage industriel des semences. Ce qui va permettre de soulager considérablement les producteurs au moment du semis et d’améliorer davantage la qualité des semences mis à la disposition des producteurs », a indiqué le chef de la cellule semences et recherche de Intercoton, Ago Ago Junias.

(AIP)

rkk

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ