PUBLICITÉ

Necrologie Publié le dimanche 14 mars 2021 | AIP

Décès du PM Hamed Bakayoko : la ministre Ly Ramata Bakayoko pleure « l’ami des femmes »

© AIP Par PR
Visite de terrain du ministre de l’assainissement dans la commune d’Abobo
Abidjan le 21 février 2019. La ministre de l’Assainissement et de la salubrité, Anne Désirée Ouloto et le maire d’Abobo, Hamed Bakayoko ont effectué une visite de terrain suivie d’une séance de travail ce jeudi dans les locaux de la mairie. Photo: Le maire d’Abobo, Hamed Bakayoko
Dimbokro- La ministre de la Femme de la Famille et de l’enfant, Pr Ly Ramata Bakayoko, a rendu hommage au Premier ministre Hamed Bakayoko, « l’ami de tous, l’ami des femmes, des jeunes, des artistes, des sportifs, des humbles, qui avait sa place dans toutes les couches de la population ».

Dans un communiqué dont copie est parvenue, dimanche 14 mars 2021 à l’AIP, à Dimbokro, Ly Ramata a exprimé sa grande tristesse et une profonde douleur face au décès de l’un des plus illustres fils de Côte d’ivoire, qui a su, par son humilité, sa grande empathie, sa générosité, son abnégation au travail et son charisme, forger l’admiration de tous.

« Je voudrais saluer sa façon de donner et de tendre la main à l’autre, lui qui, à travers la Fondation MAYAMA créée en hommage à sa mère, a œuvré pour la scolarisation et l’autonomisation de la femme », a-t-elle célébré, révélant que le Premier ministre a récemment fait du projet USIFEM-CI ou « Usines des Femmes de Côte d’Ivoire », un programme gouvernemental, en vue de promouvoir l’entreprenariat féminin.

Mme Bakayoko Ly a exprimé son admiration devant les grandes qualités managériales et le leadership du Premier ministre qui ont favorisé l’instauration d’un climat de paix dans notre pays. Elle a affirmé que le Premier Ministre, artisan du dialogue politique avec l’opposition, a réussi à instaurer le débat démocratique et contribué à l’organisation d’élections législatives apaisées.

La modernisation de la police et de la gendarmerie qui bénéficient aujourd’hui de la confiance des populations, sont à mettre à l’actif du Premier ministre, a-t-elle reconnu, soulignant qu’au regard de son œuvre immense, son nom est à jamais gravé en lettres d’or dans la mémoire de chaque Ivoirienne et chaque Ivoirien, et même au-delà de nos frontières.

« Le baobab du Woroba s’est couché ! », s’est-elle attristé, présentant à la famille biologique, à son épouse, à ses enfants, à la grande Famille Bakayoko, à tout le Woroba et à toute la Côte d’Ivoire ses sincères condoléances.


ik/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ