PUBLICITÉ

Necrologie Publié le mercredi 17 mars 2021 | L’intelligent d’Abidjan

Raymonde Goudou Coffie : “Sa relation à Dieu était tellement forte, qu’il s’était préparé à l’ultime rencontre”

Ci-dessous le discours prononcé par la ministre de la culture et de la francophonie Raymonde Goudou Coffie lors de la cérémonie d’hommage de la nation au premier ministre Hamed Bakayoko le mercredi 17 mars 2021 au Palais de la présidence au Plateau.

Excellence Monsieur le Président de la République, Madame la Première Dame,
Un 26 février 2015, à Séguéla lors d’une visite d’Etat, le Ministre de l’Intérieur d’alors, Hamed BAKAYOKO sollicitait auprès de l’auguste assemblée, une lucarne personnelle pour faire un témoignage devant toute la population.

Aujourd’hui, mercredi 17 mars 2021, au moment où nous nous apprêtons à accompagner SEM le Premier Ministre Hamed BAKAYOKO à Séguéla, vers sa dernière demeure, vous m’offrez, Excellence Monsieur le Président de la République, une lucarne, pour parler très rapidement de lui, d’Hamed votre fils et lui rendre témoignage devant cette illustre assemblée.

Depuis l’annonce de son décès ce 10 mars 2021, les qualificatifs de valeurs telles que l’humanisme, la générosité, le mécène, l’homme de missions, l’homme d’Etat, ne cessent de s’égrener. Le Premier Ministre est un livre dont on n’aura de cesse de tourner les pages.

Comment ne pas tomber dans l’émotion et en oublier au passage ce qui en un mot qualifiait l’homme « HAMBAK », le Premier Ministre Hamed BAKAYOKO : L’AMOUR.

Je le revois encore, ce jour-là à Séguéla, annoncer avec solennité à ses parents du Worodougou, à sa famille biologique, qu’il est devenu ce qu’il était grâce surtout à une Grande Dame.

Avec une maman partie trop tôt, compensée par la présence maternelle, affectueuse, protectrice de Madame Dominique OUATTARA, sa Marraine, qui lui a ouvert les bras, lui a pris la main et a posé cette main dans celle du Président Alassane OUATTARA, et je cite : « Je suis devenu le fils de Alassane OUATTARA parce qu’elle m’a adopté ».

Dès cet instant, Hamed BAKAYOKO a mis ses pas dans ceux du Président de la République, son esprit dans le sien, il est devenu son modèle, son étoile. Il a tout fait pour lui ressembler, pour ne jamais le décevoir, d’ailleurs, il y a réussi.
Ceci nous révèle qu’un être humain n’a de la valeur que par la reconnaissance et la loyauté qu’il témoigne à ses bienfaiteurs. Et Hamed n’a jamais cessé de le démontrer.

Et pour différentes raisons, Vous aussi, Vous êtes là ce matin sur cette esplanade, venus de partout, d’Afrique et de par le monde, Chefs d’Etat, Chefs de Gouvernement, Représentants de Chefs d’Etat, Présidents d’Institutions, Ambassadeurs.

On aurait pu se limiter à son aura politique, en sa qualité de Premier Ministre et sa proximité avec les gouvernants de ce monde, mais que non !
Hamed BAKAYOKO, c’est aussi les artistes internationaux, les nationaux, les amis, les associations, les sportifs de haut niveau, les journalistes et également la veuve, l’orphelin, les jeunes, les personnes âgées et surtout toi l’anonyme qu’il a tant aimé, tu es là au stade olympique Alassane OUATTARA d’Ebimpé et tu suis en direct cet hommage à la nation.

L’homme avait le flair de capter dans la foule compacte, ce regard perdu, celui de la jeune fille pleine d’espoir, ce jeune homme volontaire ! oui Hamed BAKAYOKO savait les détecter et il transformait leur vie.

« Encore l’Amour ! toujours l’Amour »

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ