PUBLICITÉ

Necrologie Publié le mercredi 17 mars 2021 | L’Essor Ivoirien

Décès d’Hambak : Célébration surréaliste, dans la ferveur populaire

Hier 17 mars 2021, le premier ministre aura connu la 2e célébration de sa vie, au palais présidentiel. La 1ère ferveur populaire dans sa vie aura été celle qu’il a vécue, dès sa nomination comme premier ministre et ministre de la défense, où, un mois durant, ses admirateurs ont défilé à sa résidence. La deuxième célébration, a été hier, la 1ère journée d’hommage nationale dans la tristesse au palais.

SEM Alassane Ouattara est arrivé sous le coup de 10h33 au palais présidentiel avec son épouse Dominique. Il a salué et s’est incliné aussitôt sur le drapeau national. Drapeau National présenté par le général Lassana Doumbia, chef d’Etat-major général des Armées. Le chef d’Etat-major de l'Armée de Terre, le Colonel Major Chérif Ousmane a présenté le dispositif de présence de l’armée nationale, aux cérémonies d’hommages. Viendront ensuite sur l’esplanade du palais, les présidents de la République des pays africains-ci-cités : Roch Christian Kaboré du Faso, Alpha Condé de la guinée, le représentant du Président Equato-Guinéen M’Bassogo, le Président de la République du Ghana Nanan Akufo Ado, les représentants des républiques; du Sénégal et Djibouti. Ces éminences se sont inclinés et ont salué le drapeau ivoirien. Le protocole d’Etat, avec le concours de l’armée a fait entrer la dépouille d’Hambak, triomphalement porté sur un catafalque, escorté par les officiers supérieurs de l’armée au palais, au son de la sonnerie aux morts. Une procession dans le dispositif de mise en place de la dépouille a été faite. Cette manière de faire est réservée au chef suprême des armées et aux généraux, mais, elle a été naturellement appliquée à Hambak, puisqu’il est le ministre des armées. En compagnie du nonce Apostolique, Paolo rogia, tout le corps diplomatique sans exclusif était hier au palais. Il serait superfétatoire de citer tout le monde. Le monde entier et toute la Côte d’Ivoire était là. Toute la Côte d’Ivoire était là. Hambak a été élevé à titre posthume, de la plus haute médaille nationale, la grande croix de commandeur que portent tous les chefs d’Etat ivoiriens, dans leur prestation de serment. Le drapeau de l’Etat s’est ensuite déplacé pour estampiller officiellement cette élévation à la grande croix de l’ordre national. Les insignes de l’ordre, un drapeau national ont été confiés ensuite à sa famille au nom de l’Etat, par SEM monsieur Alassane Ouattara à 11h40mn. Ensuite le drapeau national des armées a rejoint sa place après l’hommage rendu par le ministre Mamadou Touré. Suivra l’oraison funèbre après celle de la ministre Mariatou Koné qui avait présenté la personnalité d’Hambak, et réconforté l’auditoire sur fond de citation de versets Bibliques des Evangiles, Adama Toungara, l’ancien maire d’Abobo a prononcé l’oraison funèbre. Après la présentation des hommages à la dépouille mortelle par tous les corps sociaux en présence des visiteurs venus des 4 coins du monde. La remise de la Bière (cercueil) d’Hambak, avec le drapeau national a été solennellement faite, en attendant, l’ultime adieu du Golden Boy avec la Côte d’Ivoire, se fasse le vendredi 19 mars 2021. Surréalisme, ferveur populaire et inédite, auras été la célébration du digne fils du pays : Hambak.

Jean Simon Baar

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ