PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 8 avril 2021 | AIP

SAPH lance les travaux de construction d’une usine de transformation de caoutchouc à Soubré

© AIP Par DR
Hévéa
Abidjan - La Société africaine de plantations d'hévéas (SAPH) a lancé jeudi 8 avril 2021 à son siège sis à Abidjan Treichville, les travaux de construction de son usine de transformation de caoutchouc à Soubré, la 6ème du genre en Côte d'Ivoire.

A cette occasion, le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Kobénan Kouassi Adjoumani, a félicité SAPH et en particulier son PCA, Jean-Louis Billon, ainsi que le groupe SIFCA pour cet important investissement qui cadre avec la politique de développement agricole et industriel prônée par le Président Alassane Ouattara.

Cette 6e usine de SAPH, d'après son directeur général, Marc Génot, va permettre d'augmenter les capacités industrielles de la filière caoutchouc en Côte d'Ivoire. D'un coût d'investissement de 17,095 milliards FCFA, les travaux de construction, ainsi lancés, vont s'achever en novembre 2022.

D'une capacité initiale de 10T/Heure (soit 60 000 T/an), l'unité industrielle e Soubré sera évolutive pour atteindre 20 T/H (120 000 T/an), ce qui en fera la plus grande usine de transformation de caoutchouc en Afrique. Elle va offrir 600 emplois directs et indirects ainsi que des opportunités d'affaires pour la ville de Soubré voire la région de la Nawa (Sud-Ouest ivoirien) et également pour quelque 10 000 planteurs d'hévéa de la région.

La facile accessibilité de l'usine située à 2 km de Soubré à proximité d'une voie nationale, son engagement pour "zéro déforestation" avec ses nuisances maîtrisées, sa réserve naturelle d'eau protégée et sa création d'emplois, le tout conçu grâce à l'expertise purement ivoirienne -des entreprises ECMTD et 2I- ont été salués par le président du Conseil régional de la Nawa, Alain-Richard Donwahi, également ministre des Eaux et Forêts.

Créée il y a 65 ans (en 1956), la SAPH est la filiale ivoirienne de la Société internationale de plantation d'hévéa (SIPH) et membre du Groupe SIFCA depuis 1999. Elle est spécialisée dans toute la chaîne d'achats et de production du caoutchouc naturel. Ses plantations d'hévéa s'étendent sur plus de 24 000 ha et ses cinq usines (Bongo, Toupah, Rapides Grah, Béttié, Yacoli) s'approvisionnent à 85% auprès des planteurs privés. Elle accompagne également plus de 70 000 planteurs.

Avec une production de 950 000 T de caoutchouc en 2020, la Côte d'Ivoire est le 4e pays producteur et exportateur mondial et premier pays africain à figurer dans le Top 10 mondial. Le pays compte plus de 164 000 planteurs pour une superficie exploitée de 580 000 ha. Toutefois, ses capacités d'usinage et de transformation évaluées à 664 000 T en 2020 restent encore insuffisantes par rapport à l'augmentation rapide des productions villageoises.

cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ