PUBLICITÉ

Santé Publié le mardi 13 avril 2021 | AIP

Elargissement de l’accès aux soins de santé en milieu rural sur les trois prochaines années dans le Kabadougou

Abidjan - Au total 25 auditeurs issus de 13 pays du Golfe de Guinée se forment depuis, mardi 13 avril 2021 pour lutter contre les pollutions accidentelles par hydrocarbures en mer et sur le littoral.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le directeur de l’Institut maritime interrégional (ISMI), le lieutenant colonel Abé Aké Lazare a expliqué que ce renforcement de capacité vise à doter le Golfe de Guinée de ressources humaines performantes, maîtrisant les techniques de lutte contre la pollution marine pouvant causer des dommages importants à l'environnement, la faune et les communautés côtières.

Une partie théorique a été réalisée à distance en mars. Du 13 au 15 avril 2021, ces 25 auditeurs seront soumis à des séances de formation pratique assurée par des formateurs du Centre français de documentation, de recherche et d’expérimentation (CEDRE) et certifiée conforme aux standards de formation anti-pollution.

Cet exercice pratique aura lieu sur le plan d’eau du Port autonome d’Abidjan (PAA) avec la mise en œuvre d’un chantier de dépollution, de moyens de confinement et démonstration d’absorbants, a précisé M. Aké.

Pour le coordonnateur régional de l’action de l’Etat en Mer, Guillaume De Beauregard, la pollution marine liée aux activités pétrolières et gazières comporte des risques environnementaux et présente un danger pour environ 1/3 des habitants d’Afrique de l’Ouest qui vivent sur le littoral.

La vocation de l’ISMI étant de promouvoir un espace maritime sûr, sécurisé, propre et durable, il est impérieux d’assurer la sécurité des populations qui vivent en bordure du littoral par la prévention des catastrophes à l'instar des marées noires qui ont des conséquences économiques colossales, a souligné M. De Beauregard.

Depuis l’installation des premières plateformes pétrolières dans les années 1960, le golfe de Guinée est devenu une zone importante de production de pétrole attirant les investissements étrangers et représentant 5% de la production de pétrole mondiale. Par ailleurs, le golfe de Guinée est également un carrefour maritime parmi les plus fréquentés du monde.

Si ces activités constituent des ressources économiques indéniables participant au développement des pays riverains du golfe de Guinée, elles entraînent également des risques pour l’environnement. En effet, la pollution des eaux et du littoral, d’origine accidentelle ou du fait de déversements illégaux, constitue une réelle menace pour les pays côtiers, signale-t-on.

bsb/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ