x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Santé Publié le mardi 27 avril 2021 | Abidjan.net

Lutte contre le paludisme : lancement de la campagne « en marche vers Kigali »

© Abidjan.net Par DR
Lutte contre le paludisme : lancement de la campagne en marche vers Kigali
Pour la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, des organisations africaines de la société civile encouragent les décideurs politiques à se mobiliser en amont du Sommet de Kigali sur les maladies tropicales négligées et le paludisme en juin prochain.

La nouvelle campagne panafricaine "En marche vers Kigali", lancée cette année à l’occasion de la Journée mondiale de la santé, vise à impulser une dynamique et galvaniser l’action des décideurs africains en amont du Sommet de Kigali sur les maladies tropicales négligées et le paludisme, annonce un communiqué de presse en date du 26 avril transmis à Abidjan.net

"En marche vers Kigali" appelle les gouvernements et les partenaires de toute l’Afrique à s’engager et à prioriser les investissements dans la lutte contre le paludisme et les maladies tropicales négligées (MTN). Lancée par un groupe d’organisations de la société civile basées en Afrique de l’Ouest et du centre et partageant une vision commune, la campagne s’appuie sur les coalitions et mouvements "Non aux MTN" et "Zéro Palu ! Je m’Engage".

"En marche vers Kigali" vise à accélérer les efforts pour atteindre l’élimination de ces maladies d’ici 2030 dans le cadre de la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) en encourageant engagements et actions. En engageant les parties prenantes et les acteurs clés, la campagne vise à :



· Accroître la sensibilisation et l’engagement du public à l’égard des MTN et du paludisme

· Augmenter les financements alloués à la lutte contre les MTN et le paludisme

·Encourager l’adoption d’une approche multisectorielle de cette lutte au niveau des pays

·Renforcer les capacités des organisations de la société civile (OSC) pour qu’elles puissent contribuer au mieux aux efforts de plaidoyer et de communication contre ces maladies

· Mobiliser les entreprises et leurs dirigeants pour qu’ils s’engagent pour l’élimination du paludisme et des MTN.

« Les pays africains doivent jouer un rôle de premier plan en investissant dans le renforcement des systèmes de santé et d’assainissement afin d’atteindre les Objectifs de développement durable d’ici 2030, notamment en mettant fin au paludisme et aux maladies tropicales négligées. En éliminant ces maladies évitables et traitables, nous investissons dans l’avenir de nos enfants et du continent. Nous contribuerons ainsi à atteindre le plein potentiel de croissance et de prospérité de nos communautés. Ensemble, marchons vers Kigali ! » a déclaré Yvonne Aki-Sawyerr OBE, la Maire de Freetown en Sierra Leone.

Entreprises et organisations africaines célèbrent la Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Charque 25 avril, nous célébrons la Journée mondiale de lutte contre le paludisme qui marque les succès de la lutte contre la maladie, qui appelle les dirigeants à renforcer leurs engagements et qui rappelle à tous notre responsabilité d’en finir avec le paludisme au cours de cette génération. Cette année, parallèlement au lancement d’"En marche vers Kigali", des organisations de tout le continent utilisent leur voix pour mobiliser les communautés et les dirigeants :
Le groupe bancaire panafricain Ecobank mobilise le secteur privé en l’appelant à s’engager davantage dans la lutte contre le paludisme avec le lancement au Burkina Faso de l’initiative Zéro Palu ! Les Entreprises s’Engagent le 22 avril et prochainement au Ghana en juillet 2021. Initialement lancée au Sénégal et au Bénin en 2020, cette initiative vise à favoriser la mobilisation des ressources nationales, à engager les entreprises et à mettre à profit les réseaux de Ecobank pour combler les écarts de financement pour les outils essentiels de prévention et de traitement du paludisme.
Carl Manlan, Directeur des opérations de la Fondation Ecobank, déclare : « Ecobank est fier de maintenir sa contribution à la lutte contre le paludisme et les maladies tropicales négligées, qui continuent de toucher et d’entraver la vie de millions d’Africains chaque année. Le paludisme et les MTN sont évitables et traitables, et grâce à des financements et des engagements accrus, nous pourrons venir à bout de ces maladies, ce qui conduira à un continent plus sain, plus heureux et plus prospère. »

Canal + a diffusé un documentaire sur les défis, les efforts et les succès de la lutte contre le paludisme en Afrique dans le but de mettre en lumière l’objectif d’élimination du paludisme. Le documentaire présente des protagonistes du Bénin, du Cameroun et du Sénégal qui partagent l’objectif de mettre fin au paludisme. Développé en partenariat avec le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme et Speak Up Africa, le documentaire a été diffusé le 20 avril.

À la veille de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, Canal + Afrique a également diffusé un concert destiné à partager l’objectif de Zéro Paludisme en collaboration avec Médecin Sans Frontière Afrique de l’Ouest et du Centre et Speak Up Africa. L’évènement a été animé par Robert Brazza. Le concert a réuni des artistes africains, dont le chanteur sénégalais Youssou N’dour, Angélique Kidjo (Bénin), Meiway (Côte d’Ivoire) et Charlotte Dipanda (Cameroun), qui ont unis leurs voix en vue d’atteindre un monde sans paludisme.
Depuis l’an 2000, la communauté mondiale luttant contre le paludisme a évité 1,5 milliard de cas et 7,6 millions de décès dus à la maladie. Cependant, plus de 400 000 personnes meurent encore du paludisme chaque année et l’Afrique supporte plus de 90 % du fardeau mondial causé par cette maladie. Sur le thème "Zéro Palu - Tirer un trait sur le paludisme", des partenaires et des organisations du monde entier ont mis en évidence lors de la Journée comment l’objectif Zéro palu peut être atteint en conjuguant nos efforts.

« Les MTN et le paludisme touchent les individus les plus vulnérables de notre société. Ces maladies affaiblissent non seulement ceux qui en sont atteints, mais aussi nos systèmes de santé et nos économies. Grâce à des investissements judicieux, nous pouvons protéger nos communautés contre ces maladies, mais aussi garantir nos capacités à répondre aux pandémies existantes et futures. Nous invitons tout le monde à rejoindre "En marche vers Kigali" et à demander aux gouvernements et aux partenaires de s’engager et de donner la priorité aux investissements nécessaires pour renforcer les systèmes de santé et mettre fin au paludisme et aux MTN », conclut Yacine Djibo, fondatrice et directrice exécutive de Speak Up Africa.

A. N.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ