x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Santé Publié le dimanche 9 mai 2021 | AIP

Les populations du Kabadougou, du Folon et du Bafing rappelées à leurs responsabilités quant à la veille contre Ebola

© AIP Par DR
Déclaration du gouvernement relative aux risques de propagation de l’épidémie de la Maladie à Virus Ebola (MVE) de la Guinée en Côte d’Ivoire
Odienné - L’Organisation mondiale de la Santé (OMS), à travers l’initiative plate-forme Radio santé de sa représentation en Côte d’Ivoire, a sensibilisé les communautés frontalières des régions du Kabadougou, du Folon et du Bafing, relativement à leurs responsabilités quant à la surveillance contre Ebola, après la récente résurgence de la maladie en Guinée.

Ces trois régions de l’Ouest et du Nord-Ouest font frontière avec la Guinée où des cas d’Ebola ont été confirmés depuis février 2021.

A la faveur d’une session de renforcement des capacités d’acteurs de la santé des deux premières régions citées, à Odienné, du lundi 3 au jeudi 6 mai 2021, autour des thématiques de la veille et de la prise en charge d’éventuels cas, le département Information et Promotion de la santé du bureau local, a organisé une émission de sensibilisation à l’intention des communautés. Un programme en direct sur les ondes de la radio Denguélé d’Odienné (région du Kabadougou), en synergie avec toutes les radios de proximité des deux autres régions.

Autour du thème « Comment vivre en sécurité en temps de crise sanitaire », il s’est agi d’informer l’ensemble des couches sociales de ces zones et davantage celles rurales, entretenant des liens, de part et d’autre des deux frontières, de la réalité d’une nouvelle éclosion d’Ebola en Guinée. Tout en leur communiquant des dispositions à observer pour éviter la propagation de la maladie.

Le plan ivoirien de riposte, en déploiement avec le soutien de l’OMS, fait des communautés frontalières, les piliers de la surveillance, à travers des comités villageois de veille notamment. Eu égard aux failles dans le dispositif structurel (centres de santé, poste frontaliers), inhérentes à la porosité des frontières terrestres entre les deux Etats.

« Ces comités de veille villageois vont être accompagnés par l’OMS qui va les appuyer techniquement pour qu’ils sachent ce qu’on attend d’eux. De petits moyens leur seront accordés pour qu’ils soient efficaces et répondent à leur vocation », a indiqué Dr Ambroise Ané, de l’agence onusienne.

L'émission radio en synergie dans le Kabadougou de l'OMS Côte d’Ivoire a aussi porté sur la sensibilisation sur la campagne de vaccination anti - COVID-19 en cours. Il était question de lever toutes les éventuelles appréhensions, avec des spécialistes, tout en mettant à contribution des leaders communautaires pour appeler les populations à adhérer à la campagne.

L’initiative radio santé d’OMS Côte d’Ivoire est axée sur des solutions qui engagent les communautés à qui la bonne information est portée. Les soustrayant ainsi des rumeurs et autres potentiels sources de manipulation.

Plateforme de coopération, d’échange d’expérience et de coordination, elle réunit aujourd’hui 147 radios et est sous-tendue par l’objectif de contribuer à la promotion de la santé et du bien-être des populations à travers des productions par chaque acteur membre. Et ce, tout en œuvrant selon l’urgence de l’actualité sanitaire en Côte d’Ivoire, en synergie. Plus de 9400 émissions, suivant la ligne éditoriale, ont été produits depuis les premiers pas de l’initiative, en juin 2019, selon le promoteur.

kg/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ