x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 24 mai 2021 | Abidjan.net

Amélioration du système éducatif ivoirien : la création d’un Conseil National de l’Education/Formation proposée

© Abidjan.net Par Donald
Performance du système éducatif : Conférence de presse relative au défi de l`éducation en Côte d’Ivoire
Abidjan le 22 Mai 2021. Dr André Déazon, spécialiste en science de l`éducation a animé une conférence de presse ce samedi pour faire des propositions en vue de l`amélioration du système éducatif ivoirien
Dr André Déazon, spécialiste en science de l’éducation s’est prononcé ce samedi 23 Mai 2021, sur le defi de l’éducation en Côte d’Ivoire au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue dans la salle de conférence du département de pharmacie de l’Université Félix Houphouet-Boigny Abidjan.

Dans une perspective de « rénovation en profondeur de tout notre système éducatif », il propose la création d’un Conseil National de l’Éducation/Formation ( CNEF).

« Les états généraux seulement ne suffisent pas car il faut un travail scientifique de longue haleine. Il faut une structure scientifique pour entreprendre cette refonte en profondeur. Je propose donc la création d’un Conseil National de l’Education/Formation avec les experts en la matière pour faire le travail scientifique nécessaire pour que une fois pour toute, nous ayons un système éducatif digne de notre pays pour le développement de la Côte d’Ivoire » a-t-il soutenu.

Outre la création de cette structure permanente, Dr André Déazon propose également l’approche de la pédagogie capacitaire : « Nous apprenons des formules aux élèves qui ne leur sont vraiment pas utile dans la vie active. Il faut leur apprendre des choses qui leur permet d’être capable de faire quelque chose, d’être indépendant et autonome. L’école doit les entraîner dans ce sens ».

Se prononçant sur le système Licence-Master-Doctorat ( LMD), l’auteur de " l’éducation est la priorité " souhaite que cette réforme soit également appliquée au primaire et au secondaire. Car « prétendre réformer l’éducation supérieur sans toucher aux autres niveaux est une incohérence pédagogique. Toute réforme du système éducatif, pour éviter d’être flottante, doit donc commencer par le primaire. C’est une exigence de la science » a-t-il defendu.

Pour le conferencier, afin de parvenir au développement de n’importe quelle société humaine, la priorité doit être accordée à l’éducation/formation qui est le pilote et l’économie le moteur.


PR

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ