x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Santé Publié le mercredi 26 mai 2021 | Abidjan.net

Santé/ Cathérine Estrampes, PDG de GE Healthcare : « Le nouveau centre d’imagerie de la PISAM est un véritable porte flambeau des avancées technologiques dans la sous-région » (Interview)

© Abidjan.net Par DR
Catherine Estrampes, PDG de GE Healthcare
Catherine Estrampes est la Présidente et DG de GE Healthcare (Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA)), une société qui offre des technologies, services et solutions aux établissements de santé. Dans cet entretien exclusif qu’elle accorde à Abidjan.net, Mme Estrampes évoque le centre d’imagerie que GE Healthcare a inauguré récemment avec la Pisam ( Polytechnique internationale Sainte-Marie) à Abidjan. Interview.

GE Healthcare et la Polyclinique Internationale Sainte Anne-Marie d’Abidjan (PISAM) viennent d’inaugurer à Abidjan, un nouveau centre d’imagerie qui a coûté environ 1, 8 milliard FCFA (3 millions d’euros). Quelles sont les caractéristiques de ce centre d’imagerie ?

Avec les travaux réalisés et les équipements ultra modernes récemment installés, la PISAM rejoint le peloton de ces établissements hospitaliers mondiaux qui font confiance à GE pour la qualité technique, la fiabilité et l’innovation au service de la performance. Ce centre est un véritable porte flambeau des avancées technologiques en matière d’imagerie pour GE Healthcare en la matière dans cette région.

Quelles sont les prestations que ces équipements de pointe peuvent permettre d’assurer ?

La PISAM a complètement rénové son service d’imagerie et a installé une suite complète de solutions GE ultra modernes. Le service d’imagerie de la PISAM est doté d’équipements d’imagerie médicale et de radiologie interventionnelle performants avec des équipements GE récents et performants faisant de lui l’un des plus complet de la sous-région ; tel que le mammographe Senographe Pristina 3D avec un dispositif d’auto-compression par le patient dans le domaine de la prévention du cancer du sein.

GE Healthcare a été le premier fabricant à mettre au point une technique d’auto-compression, une nouvelle méthode de compression du sein. Grâce à une télécommande de poche, la patiente peut contrôler elle-même la compression appliquée sur son sein avec l’aide du manipulateur. Cette innovation permet ainsi une meilleure prise en charge du stress et d’éventuelle douleur des femmes face à l’examen.

Au nombre des équipements installés, une IRM 1.5 Tesla ; un dispositif très performant d’imagerie qui sert à examiner différentes parties du corps et déterminer si vous avez certaines maladies ; diagnostiquer un cancer et en déterminer le stade par exemple (jusqu’où le cancer s’est propagé); un scanner de haute précision permettant de visualiser une modification de volume ou une anomalie de structure, très utilisé en médecine pour d’innombrables indications ; trois échographes, un appareil de radiographie mobile, une table télécommandée et un ostéo-densitomètre qui bénéficieront aux 45 services de cet établissement de référence.

Ces technologies de pointe permettront d’accélérer le diagnostic et d’améliorer le suivi des patients ivoiriens pour de nombreuses pathologies et ainsi répondre aux besoins de santé et de bien-être de la communauté dans le pays et dans toute la région d’Afrique de l’Ouest.

Effectivement, ce nouveau centre d’imagerie de la PISAM devrait servir les autres pays de la sous-région et éviter certaines évacuations sanitaires vers les pays occidentaux. Y a-t-il une raison particulière dans le choix de la Côte d’Ivoire ?

Nous sommes extrêmement fiers de cette collaboration avec la Polyclinique Internationale Sainte Anne-Marie d’Abidjan. Partenaire de la Pisam depuis de nombreuses années, et de sa démarche d’amélioration continue de la qualité des soins et des prestations initiées par les équipes médicales de l’établissement, GE Healthcare souhaitait vivement continuer d’accompagner ce centre visionnaire dans ses choix résolument engagés pour l’innovation.

L’installation de technologies de pointe permettront d’accélérer le diagnostic et d’améliorer le suivi des patients ivoiriens pour de nombreuses pathologies et ainsi répondre aux besoins de la communauté dans le pays et dans toute l’Afrique de l’Ouest.

Avec plus de 50 000 consultations chaque année, et 8500 hospitalisations, il était logique de continuer sur cette voie de la modernisation pour disposer d’un espace hospitalier moderne et garantir à tous les patients de la région des soins de qualité et une la prise en charge optimale.

GE Healthcare a-t-il d’autres ambitions en Côte d’Ivoire en termes de projets ou marché ?

GE est engagé en Côte d’Ivoire pour travailler avec les acteurs de santé du secteur public ou privé et partager son savoir-faire acquis depuis de longues années à travers le monde. Nous renforçons notre présence ici en Côte d’Ivoire pour une plus grande proximité et un meilleur accompagnement de nos partenaires.

Nous travaillons sur des projets importants avec nos partenaires et nous sommes confiants qu’en les faisant aboutir nous aurons contribué à hisser la pyramide sanitaire de la Côte d’Ivoire au niveau de performance attendu par ses acteurs et décideurs.

Quel regard pourriez-vous porter sur le niveau d’équipements des hôpitaux sur le continent africain et plus spécifiquement en Côte d’Ivoire ?

GE est présent en Afrique Sub-Saharienne depuis plus de 120 ans, démontrant ainsi son engagement sur le continent.

Aujourd’hui, GE est présent dans 22 pays en Afrique et compte plus de 1000 employés en Afrique Sub-Saharienne.

Nous sommes implantés en Côte d’Ivoire depuis 2014. Nous y avons installé plus de 180 équipements médicaux notamment en mammographie, appareils de radiographie et échographes.

A l’instar des autres pays du monde, le secteur de l’imagerie médicale en Côte d’Ivoire est corrélé au développement et au financement du secteur de la santé de façon générale. L’offre est encore en développement dans votre pays à l’instar de l’Afrique entière et nous souhaitons collaborer activement avec les autorités du pays pour continuer à l’améliorer et accélérer son avancée vers la performance et la qualité à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.



Réalisé par Robert KRA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ