PUBLICITÉ

Santé Publié le lundi 31 mai 2021 | AIP

Le ministre Pierre Dimba appelle au civisme pour une application rigoureuse de la loi antitabac

Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Dimba, appelle civisme pour une application rigoureuse de la loi antitabac.

M. Dimba s’est exprimé à l’occasion la Journée mondiale sans Tabac, célébrée le 31 mai de chaque année et instituée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), pour informer et alerter la population sur les dangers du tabagisme.

Pour le ministre, le thème « S’engager à arrêter de fumer », retenu par l’OMS, est une invitation à promouvoir l’arrêt chez les fumeurs et éviter leur exposition à des formes graves de COVID-19.

Il estime également que c’est aussi le lieu de prévenir la consommation de tabac, de plus en plus précoce chez les jeunes, notamment en fustigeant les pratiques des industriels pour les attirer dans le piège de la dépendance.

Pierre Dimba s’est également penché sur les nouveaux produits qui ont fait leur apparition et sont vantés pour leur prétendue innocuité. Parlant de la pipe à eau plus connue sous le nom de ’’chicha’’ et qui suscite depuis peu, un vif intérêt chez certains jeunes, le ministre de la Santé a signalé qu’une séance de chicha équivaut à fumer 20 voire 30 cigarettes.

« C’est ensemble que nous devons faire face à ces nouveaux défis », a-t-il souhaité, recommandant aux fumeurs de faire un effort pour arrêter ou à défaut, consulter le centre de santé le plus proche pour bénéficier d’une aide au sevrage.

Le tabagisme fait 5 000 morts par an en Côte d’Ivoire. Il coûte 28 milliards FCFA à l’État dans la prise en charge des malades liés à la consommation du tabac chaque année.

(AIP)

bsb/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ