x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 16 juin 2021 | AIP

Une ONG initie des échanges entre populations et forces de l’ordre pour briser le mur de méfiance

Le regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH) a organisé, mercredi 16 juin 2021, à Aboisso, une journée portes ouvertes, en vue de familiariser les les populations aux forces de sécurité, et briser ainsi le mur de méfiance entre elles.

Selon la chargée de programme du RAIDH représentant le coordonnateur général Fofana Souleymane, Mme Haidara Fatem, c’est après avoir fait le constat de la méfiance des populations à l’égard des forces de l’ordre qui sont souvent attaquées lors de manifestations et accusés à tord que ce programme a été mis en place en vue de favoriser le rapprochement .

Au cours de cette journée portes ouvertes, les différents responsables de la gendarmerie, de la police et des sapeurs pompiers civils ont instruit les populations sur leurs devoirs qui vont de la protection et de la défense du territoire ivoirien à la protection des personnes et de leurs biens en passant par le secours en cas d’accident ou de danger.


Simulation d’intervention de la gendarmerie
Ils ont conclu par des simulations d’intervention sur le terrain et invité les populations à les fréquenter. Le représentant du représentant pays de la fondation Konrad Adenauer, Adelis Yapi, a expliqué qu’il s’agit de créer un contact entre les forces de l’ordre et les populations en matière de police de proximité, afin de mettre fin au fossé qui se creuse entre ces entités depuis les évènements malheureux survenues lors des élections.

Les populations à l’instar de M. Koné Simon, membre de la chefferie d’Aboisso, ont apprécié cette initiative qui leur permet de découvrir les forces de l’ordre er surtout leurs différentes missions.

Le préfet de région, préfet du département d’Aboisso, était représenté à cette cérémonie par le secrétaire général 2 de la préfecture, Akoi N’guessan Jean.

Cette journée portes ouverte s’inscrit dans le projet “La paix par moi” initié par le RAIDH avec le financement de l’UE et la fondation Adenauer.

(AIP)

akn/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ