x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 20 juin 2021 | Abidjan.net

Côte d’Ivoire: la préparation du parcours post-universitaire au centre de plusieurs panels à l’université d’Abidjan

© Abidjan.net Par Marc Atigan
Côte d`Ivoire: la préparation du parcours post-universitaire au centre de plusieurs panels à l`université d`Abidjan
Ce samedi 19 juin 2021, Yelenba- Women in Action en collaboration avec l’Association des Étudiants Banquiers de Côte d`Ivoire a initié des panels sur le thème : comment préparer son parcours post-universitaire ?.
Yelenba- Women in Action en collaboration avec l’Association des Étudiants Banquiers de Côte d’Ivoire a initié des panels sur le thème : comment préparer son parcours post-universitaire ?. Cette activité qui s’est tenue ce samedi 19 juin 2021 à l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody a été le lieu pour neuf panélistes aussi prestigieux les uns que les autres de partager leur expérience dans le domaine de l’entrepreneuriat afin de permettre aux étudiants de mieux cerner les défis de l’entrepreneuriat.

Le directeur général et co-fondateur du groupe média digital Weblogy, Jil-Alexandre N’Dia qui faisait partie des quatre intervenants du premier panel a d’entrée de jeu raconté comment il a démarré son business et convaincu les jeunes sur la nécessité d’utliser internet dans le secteur de l’entreprenariat. ’’ Lorsque j’ai créé mon entreprise j’étais encore jeune étudiant aux USA, je n’avais pas de local, je faisais tout via internet’’, a-t-il indiqué.
Pour lui, l’outil internet est incontournable, c’est pourquoi il a exhorté les jeunes à s’y intéresser et à mieux s’en servir pour créer leur propre entreprise.
Le chemin de l’entreprenariat est parsemé d’embûches ’’ mais rien n’est impossible à celui qui croit en son business’’ a-t-il prévenu.
Pour Dhassyv Kouao, fondatrice de la maison DYV, il n’y a pas de modèle unique pour être entrepreneur, mais juste des expériences à avoir. ’’ Je conseille aux jeunes ivoiriens de jouer leur partition en devenant acteurs de développement du pays. Pour ceux qui désirent embrasser le monde de l’entreprenariat, je leur dirai tout juste d’essayer car comme le dit l’adage, si vous n’essayez pas, vous avez déjà échoué’’ a-t-il laissé entendre.

Bien avant, Mme Aissata Sidibé-N’Dia, présidente de l’ONG Yelenba-WIA, a exhorté les jeunes étudiants à prendre des initiatives; c’est pourquoi, elle a salué l’approche de l’Association des Étudiants Banquiers de Côte d’Ivoire qui a sollicité son ONG pour l’organisation de cette conférence.
Pour elle, il est important pour les jeunes de se prendre en charge. ’’ Un étudiant qui est déjà proactif montre déjà un certain état d’esprit. Ce type d’initiative permet aux étudiants de se préparer à embrasser une carrière professionnelle au sortir de leurs formations universitaires.’, a-t-elle déclaré.
Poursuivant, Mme Sidibé-N’Dia a expliqué que le monde professionnel étant différent de la formation théorique acquise par nos étudiants, il est important qu’un travail soit fait en amont afin de mieux les préparer dans la période de transition post-universitaire et le monde professionnel, "afin qu’ils aient des armes nécessaires pour affronter le monde du travail".
Même si l’entrepreneuriat se conçoit comme la poursuite d’une opportunité au-delà des ressources que l’on contrôle, Sara Coulibaly, directrice générale de Naima Dolls estime que les jeunes qui ambitionnent se lancer dans l’entrepreneuriat doivent se former.

’’ N’attendez pas de finir vos études pour entamer un business, un projet, soyez curieux, soyez innovants, soyez audacieux’’ a-t-elle conseillé.
Arielle Coulibaly, étudiante en licence des Sciences Juridiques Administrative et Politique, qui a participé à cette activité, a salué cette initiative. ’’ Je pense pouvoir mieux me réorienter après ces partages d’expériences avec les panélistes. J’ai été vraiment édifiée par les interventions qui vont m’aider je pense à mieux m’orienter après mes années universitaires’’ a-t-elle confié.
En Côte d’Ivoire l’ONG Yelenba-WIA travaille sur trois (3) principaux axes à savoir le Coaching ou mentoring, l’accompagnement pour l’autonomisation de la femme et la sensibilisation des jeunes filles. Aussi, au nombre de ses priorités, figure un projet d’aide à l’insertion professionnelle pour les étudiantes de la Licence Professionnelle de Banque qui est l’une des formations de l’Unité de Formation et de Recherche en Sciences Economiques et de Gestion de l’Université Félix Houphouët Boigny.


Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ