PUBLICITÉ

Économie Publié le mardi 6 juillet 2021 | Diasporas-News

Young Leaders de la French Foundation : Edem Tengue, un talent africain reconnu

© Diasporas-News Par DR
Ministre togolais de l’Économie maritime, de la pêche et de la protection côtière, Edem Kokou Tengue fait partie des très hauts potentiels africains
Ministre de l’Économie maritime, de la pêche et de la protection côtière, depuis le 1er octobre 2020, dans le gouvernement togolais dirigé par Victoire Dogbé, Edem Kokou Tengue (40 ans) force le respect. Auteur d’un parcours exemplaire, sa présence remarquée parmi les élites africaines du programme Young Leaders ne surprend pas.

Véritable élite africaine, Edem Kokou Tengue fait partie des personnalités qui veulent sortir de leur couloir de nage. C’est donc sans surprise que l’ancien patron de la filiale togolaise de l’armateur danois Maersk a été invité à la cérémonie de lancement de la promotion 2021 du programme Youngs Leaders. Et le 30 juin 2021, à la faveur d’une soirée privée parisienne retransmise sur les réseaux sociaux, à laquelle il a participé par visioconférence depuis Lomé, l’actuel ministre togolais de l’Économie maritime, de la pêche et de la protection côtière, a partagé son expérience. « Ce programme dont j’ai bénéficié en 2017 m’a beaucoup apporté et m’a donné une ouverture. J’ai acquis des compétences fonctionnelles à travers des séances de média-training, tout en approfondissant mes compétences des relations franco-africaines ». Cette cérémonie animée à Port de Grenelle à Paris par la journaliste Diarra Ndiaye, s’est clôturée par un discours de l’Ambassadeur du Sénégal en France, El Hadji Magatte et a été l’occasion d’annoncer la création d’une application (qui sera lancée en septembre prochain) pensée pour s’imposer comme le « Linkedln africain » de demain.

Diplômé de Sciences Po Paris, de l’Université de Birmingham, du prestigieux Imperial Collège de Londres ou encore d’Harvard Business School, Edem Kokou Tengue qui est sur les traces d’un certain Emmanuel Macron (ex-Young Leader) veut contribuer à l’émergence d’une relève française et africaine créative et ambitieuse. A 40 ans, ce jeune premier s’est donné pour mission de faire du port autonome de Lomé un hub logistique de premier rang de la sous-région. Représentant « la promesse de l’aube », pour paraphraser le président d’AfricaFrance et ex-Premier ministre béninois, Lionel Zinsou, l’Afrique mise beaucoup sur Edem Kokou Tengue. La promotion 2021 compte également plusieurs autres talents à haut potentiel.

Sénégal, pays hôte de la promotion 2021

C’est le cas de l’Ivoirien Franck Kié (fondateur du portail CiberObs et Commissaire Général du Cyber Africa Forum), de la Camerounaise Diane-Audrey Ngako (OMENKART et Douala Art Fair) ou encore d’Emilie Watson d’Oxford Business Group. Tous participeront à un séminaire lors du Sommet Afrique-France de Montpellier et à un second à Dakar en décembre 2021.
Les 100 Young Leaders 2021 ont été sélectionnés, pour rappel, parmi les quelques 3.000 candidatures de Français et d’Africains âgés de 28 à 40 ans, au terme d’un processus de recrutement de 6 semaines. Un jury indépendant composé de personnalités françaises et africaines. Et il est bon de rappeler que la promotion 2021 a vu tripler son effectif, se décomposant entre profils issus des affaires publiques, du business, du monde de la culture mais aussi du sport. Sur 25 pays africains, 78 profils viennent d’Afrique francophone.
Pour rappel, l’ambitieux programme Young Leaders a pour vocation de faire émerger les talents des continents africains et européens. Il distingue même les plus éminents représentants d’une nouvelle génération désireuse de montrer son savoir-faire tout en œuvrant à la modernisation de la relation franco-africaine.

Alain Dossou

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ