PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 7 juillet 2021 | LeMonde.fr

En Côte d’Ivoire, la vie précaire des chercheuses d’or

© LeMonde.fr Par DR
Des orpailleurs en action .(Photo d`illustration)
L’autonomie financière que les femmes acquièrent grâce au métal précieux est à relativiser à l’aune des risques, nombreux, de l’orpaillage clandestin.

En arrivant au bord de la rivière, Laurentine Zamblé découvre que son « coin » a été visité et exploité en son absence. Elle n’en a cure : les berges de ce cours d’eau regorgent d’or, il y en a pour tout le monde. C’est ce que lui a soufflé une amie en lui révélant l’existence de ce site à quelques dizaines de kilomètres de Bouaflé, une ville du centre de la Côte d’Ivoire.

Alors cette femme de 54 ans, un peu alourdie par l’enfant qu’elle porte dans son dos, se lance dans une chorégraphie qu’elle maîtrise à merveille. Equipée d’une simple pioche, elle se met à creuser la rocaille... suite de l'article sur LeMonde.fr

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ