x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 17 août 2021 | AIP

Les productrices de vivriers de la FACSVCI échangent avec des spécialistes dans divers domaines d’activité

Bouaké- Les productrices de vivriers de la fédération des sociétés coopératives agricoles de Côte d’Ivoire (FACSVCI) ont eu lundi 16 août 2021 à Languibonou des échanges avec des spécialistes dans divers domaines d’activité.


Ces échanges, initiés par le président-fondateur de cette organisation professionnelle agricole, Ouraga Yves Bony, ont porté essentiellement sur les missions de l’office d’aide à la commercialisation des produits vivriers (OCPV), le mouvement coopératif et ses avantages, le régime social des travailleurs indépendants géré par la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) et l’organisation de la 3e édition de la cérémonie de distinction des femmes entreprenantes de la région de Gbêkê.


Le spécialiste de l’OCPV, Silué Abou, le premier intervenant au cours de ces échanges, a fait savoir aux membres de la FACSVCI que cette structure a pour mission principale d’améliorer les conditions de distribution et de commercialisation des produits vivriers. Par conséquent, elle pourra les aider non seulement à trouver des débouchés pour faciliter l’écoulement de leurs produits, mais aussi à rechercher des financements pour les accompagner dans la réalisation de leurs activités.


Le deuxième intervenant, en l’occurrence, le représentant du directeur départemental de l’agriculture de Botro, Djè Yao Ange, a, pour sa part, instruit ses interlocutrices sur le mouvement coopératif et ses avantages. « C’est très Important de vous constituer en coopérative. C’est un excellent moyen pour vous de pouvoir bénéficier des appuis matériels et financiers de l’Etat et même des bailleurs de fonds pour mener à bien vos activités », a-t-il conseillé.


Le directeur de l’agence CNPS de Bouaké, Yves Kéan, qui faisait également partie des intervenants à cette rencontre d’échange, a entretenu les adhérentes de la FACSVCI sur le régime social des travailleurs indépendants (RSTI). Il leur a fait savoir qu’en tant que productrices agricoles, elles sont concernées par le RSTI. « Ce régime social protège les productrices agricoles que vous êtes en cas de maladie, d’accident, de maternité et de vieillesse en vous servant des prestations sociales », a indiqué M. Kéan.


Ce dernier a également expliqué à ses interlocutrices les conditions à remplir pour être couvert par le RSTI et les cotisations à payer chaque mois pour bénéficier des prestations sociales.


La dernière intervenante à cette tribune d’échange est la présidente de l’entreprise de communication DYA-NVY groupe, Coulibaly Assitan. Cette spécialiste en communication a entretenu les membres de la FACSVCI sur l’évènement qu’organise sa structure depuis deux ans et qui sera à sa 3e édition en novembre prochain. Il s’agit de la cérémonie de distinction des « femmes battantes » de la région de Gbêkê.


Mme Coulibaly n’a pas manqué d’inviter les membres de la FACSVCI à participer à cette cérémonie qui vise à mettre en lumière les femmes entreprenantes afin de leur permettre de bénéficier des appuis nécessaires pour la réalisation de leurs activités professionnelles.


Créée officiellement en mars 2021, la fédération des sociétés coopératives de vivriers de Côte d’Ivoire compte un millier de membres issues des localités de Béoumi, Sakassou, Botro, Diabo, Brobo, Djébonoua et Languibonou. Celles-ci s’adonnent à la production de vivriers, notamment, le manioc, la banane plantain, l’arachide et le riz.


rkk

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ