x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 19 août 2021 | AIP

Le DG de la poste ivoirienne plaide pour une volonté politique accrue en faveur de son activité

© AIP Par Lobatchevski
27e congrès de l’Union Postale Universelle : Le DG de la poste de Côte d’Ivoire anime une conférence de presse
Abidjan le 18 Août 2021. Dans le cadre du 27e congrès de l’Union Postale Universelle, le Directeur général de la poste de Côte d’Ivoire Isaac Gnamba Yao a animé dans ce mercredi, une conférence de presse à l'Esplanade du Sofitel Hôtel Ivoire.Photo: Isaac Gnamba Yao, Directeur général de la poste de Côte d’Ivoire

Abidjan - Le directeur général de la poste de Côte d’Ivoire, Isaac Gnamba-Yao, a animé une conférence de presse au Sofitel-Hôtel ivoire, mercredi 18 août 2021, au cours de laquelle, il a plaidé pour que l’Etat se penche un peu plus sur le secteur postal, à travers une réelle volonté politique afin de lui permettre de sortir des nombreuses difficultés, surtout financières, auxquelles elle est confrontée.


Selon M. Gnamba, l’activité postale, à cette ère de digitalisation, ne saurait se réduire aux courriers. La poste d’aujourd’hui repose sur trois piliers, à savoir la poste physique, numérique et financière, alors que celle de la Côte d’Ivoire est imputée de son troisième pied, celui du manque criant de ressources financières.


« La poste de Côte d’Ivoire a perdu son bras financier depuis l’année 2000 à l’occasion de la création de la Caisse d’épargne et de chèques postaux (CECP), c’est donc la création de cette banque qui a tué la poste ivoirienne. Aujourd’hui, tout le monde est d’accord que le bras financier de la poste en Côte d’Ivoire soit rétabli », a-t-il clarifié.


Avec un endettement de 30 milliards de francs CFA et un déficit de 4 milliards de francs CFA, la poste de Côte d’Ivoire, vieille de plus d’un siècle car créée depuis 1874 dans la localité balnéaire d’Assinie Mafia, se trouve actuellement dans le trou.


Le plus important donc à faire à l’heure actuelle est que l’Etat l’accompagne véritablement à travers l’octroi de certains marchés comme c’est le cas en Egypte, où l’Etat a cédé l’établissement de certains documents administratifs à la poste à savoir : le passeport, la carte nationale d’identité, le permis de conduire, les enregistrements de contrats, d’immeubles, et bien d’autres documents, a-t-il confié.


« La poste de Côte d’Ivoire est une entreprise en difficulté. On a bien compris que si on ne se réveille pas, on va mourir. C’est pour cela nous disons à l’Etat que, donner du business au privé c’est bon, mais utilisons aussi notre propre machine, afin de permettre aux structures publiques de fonctionner comme il se doit », a relevé le patron de la poste ivoirienne.


En poste de 2011 à 2015 entant que directeur général adjoint (DGA) et depuis 2016 entant que directeur général (DG) de la poste ivoirienne, Isaac Gnamba-Yao, en rappelant que le rôle de la poste étant d’assurer le lien social entre les populations et l’Etat, s’est montré rassurant et optimiste. Selon lui, la stratégie postale mondiale d’Abidjan, qui sortira du 27ème congrès, permettra de déterminer la nouvelle mission assignée à la poste dans le monde.


« La poste a un avenir radieux et constitue une opportunité pour les pays qui mettent le citoyen au centre de leurs activités, de se développer rapidement. Car le plus important encore, c’est de rétablir le capital sympathie et confiance avec les populations. Le pays, qui ne tiendra donc pas compte de cette nouvelle orientation, sera dépassé », a-t-il prévenu.


Le patron de la poste ivoirienne a par ailleurs, annoncé que très bientôt, la banque postale de Côte d’Ivoire verra le jour.


Pour conclure, Mr Gnamba-Yao s’est félicité de ce que depuis 2016, la poste de Côte d’Ivoire s’est inscrite dans la digitalisation à travers le e-commerce, ce qui a d’ailleurs milité en faveur du choix de son pays, pour la tenue du 27è congrès de l’Union Postale Universelle (UPU), une rencontre qui se tient au bord de la lagune Ebrié du 09 au 27 août 2021, regroupant 192 pays, dont 118 en présentiel.


krk/sdaf/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ