x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 29 août 2021 | Abidjan.net

Développement de Ganhoué (Ouaninou) : Moussa Sanogo donne des conseils à la génération Arafat aux affaires

© Abidjan.net Par DR
Développement de Ganhoué (Ouaninou) : Moussa Sanogo donne des conseils à la génération Arafat aux affaires

La 17e édition de la fête de génération ou « Tôlabô» super Guêfêni dans le village de Ganhoué, sous-préfecture de Ouaninou, a fait sa sortie officielle ce samedi 28 août 2021, sous le parrainage du Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo.

La génération sortante, les Djidanga, comprenant les jeunes du village âgés de 18 à 35 ans et repartis en 5 groupes comprenant les différentes familles (Diomandé ; Sanogo-Touré ; Cherif-Fadiga : Sanogo-Touré et Soumahoro-Koné-Bamba) ont cédé le flambeau, après quatre ans de règne, à leurs cadets de la génération Arafat.

En présence du préfet de Ouaninou, des maires de Man, Danané et Koonan, des députés et sénateurs ainsi que les autorités coutumières et religieuses de Ganhoué et des villages environnants, le ministre a remercié les « Guêfêni » (la génération qui accède au pouvoir) de l’avoir choisi comme parrain.

Il s’est surtout réjoui de voir le village rassemblé ; ce qui est important pour assurer la cohésion sociale et le développement de la localité. « Je voudrais que ce soit cela notre leitmotiv ; que nous ne pensions qu’au bien-être de notre communauté, au-delà des considérations qui entraînent des divisions totalement inutiles », a lancé Moussa Sanogo à ses parents de Ganhoué, particulièrement à ses filleuls de la promotion Arafat qu’il a exhorté au travail.


La porte-parole de la génération Arafat, Fatoumata Fadiga, a répondu qu’ils sont prêts à contribuer au développement du village et à travailler à sa quiétude. « Nous sommes conscients que désormais, nous devons contribuer à la résolution des problèmes du village et de concourir à son développement. Nous nous engageons dorénavant jouer à pleinement notre rôle, comme toutes les générations qui nous ont précédées », a déclaré la jeune fille dont la promotion est fière d’avoir choisi comme parrain le ministre Moussa Sanogo, leur « modèle de travail et d’abnégation. »

Fatoumata Fadiga admet que cette organisation du village aide à raffermir la solidarité entre les fils et filles de Ganhoué. Elle a annoncé que la promotion Arafat a choisi comme projet, la construction d’un bâtiment de trois salles de classe au sein de l’école primaire du village. Le bâtiment est déjà sorti de terre et ils devront œuvrer à la finition des travaux qui est une urgence pour l’école.

Par ailleurs, alerté par le préfet de la région du Bafing, préfet du département Touba, Célestin Womblegnon, en marge de la fête de la lumière qu’il a parrainée dans la matinée à Landoué dans la sous-préfecture de Fougbesso, le ministre a interpellé les populations sur deux questions préoccupantes. D’un, il leur a demandé de ne pas contribuer à ce que le virus de la maladie à virus Ebola se répande, du fait des migrations des populations, alors que la frontière est fermée. De deux, il s’est inquiété de l’ampleur des violences basées sur le genre dans la région. S’appuyant sur le coran, il a affirmé que de tels agissements sont à éviter, invitant les hommes à respecter leurs épouses.


Sercom

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ