PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 1 septembre 2021 | APA

Partenariat Rotary et Sodefor pour réhabiliter le couvert forestier ivoirien

© APA Par DR
La forêt au cœur des préoccupations nationales : Le financement du mécanisme REDD+ en Côte d’Ivoire
La Côte d’Ivoire est actuellement confrontée à une importante crise environnementale liée à la disparition progressive de ses forêts. Au regard de la richesse de sa biodiversité, de la dépendance de la population vis-à-vis des ressources naturelles et des conséquences du changement climatique sur le territoire, il est urgent d’inverser cette tendance à l’aide de démarches innovantes, performantes et participatives.

Abidjan (Côte d'Ivoire)- Dans le cadre de la réhabilitation du couvert forestier ivoirien, le Rotary club Abidjan Biétry a signé lundi une convention de partenariat avec la Société de développement des forêts (Sodefor).


Selon le président du Rotary club Abidjan Biétry, Arthur Assi, cette signature de convention de partenariat vise à "matérialiser" les engagements dans la lutte contre la déforestation en Côte d’Ivoire.  


"Le Rotary club Abidjan Biétry marque ainsi un pas de son engagement international en décidant, sur trois années renouvelables, de faire du reboisement", a déclaré M. Arthur Assi.  


Avec le Rotary club Abidjan Biétry, la Sodefor a "reboisé 12 hectares, soit quatre hectares par an", a indiqué la directrice du centre de gestion de cette structure publique à Abidjan, le colonel Hortense Kouassi. 


"Nous souhaitons avoir d’autres partenaires pour nous aider à réhabiliter nos forêts qui sont en chute libre et dans des forêts dégradées", a-t-elle poursuivi. 


Depuis 2020, le Rotary a fait de l’environnement le septième axe stratégique de l'organisation, qui envisage d'investir davantage dans les questions liées au changement climatique. 


Le couvert forestier ivoirien est estimé à 2,97 millions d'hectares, soit 9,2% du territoire national, selon un Inventaire forestier et faunique national (IFFN) rendu public fin juin 2021.


Les résultats de cet inventaire ressortent que seulement 13,3% des forêts classées et 32,2% des aires protégées contiennent encore une ouverture forestière.


Au cours de ces 60 dernières années, c'est 90% de la surface de la forêt ivoirienne qui a disparu, faisant de la Côte d'Ivoire un des pays de l'Afrique dont le taux annuel de déforestation est le plus élevé.


AP/ls

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ