x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 2 septembre 2021 | AIP

La mauvaise pratique de la dot en pays Agni Bona dénoncée par des chefs coutumiers

Agnibilékrou- Les chefs des villages du canton Agni Bona Abradê ont dénoncé, mercredi 1er septembre 2021 lors d’une réunion à N’Dakro (Est, région du Gontougo), la mauvaise pratique de la dot en pays Agni Bona, estimant que cette célébration est un élément-clé de la tradition chez ce peuple et gagnerait à être sauvegardée.


« Aujourd'hui, nous constatons que la cérémonie de la dot est biaisée par les parents. Ils ne tiennent même plus compte de son fondement traditionnel et demandent aux soupirants des articles non reconnus par la tradition et des sommes faramineuses au lieu de six pièces de 10 francs symboliques exigées par la tradition », a déclaré Nanan Kouassi Abadjinan, porte-canne du chef du canton Agni Bona Abradê.


Il a affirmé que cette attitude est non seulement une grave déviation mais elle a, malheureusement, entraîné le désistement de bien de soupirants, la non-contraction de beaucoup d’unions et la floraison de jeunes en âge de se marier mais n'ayant pas de conjoint.


Le porte-canne du chef de canton, Nanan Kouakou Djédou 1er, a insisté sur l’importance du mariage qui reste et demeure une institution en "pays" Agni Bona Abradê. Il a appelé les parents à se conformer aux règles qui régissent la tradition pour éviter à leurs filles de vieillir célibataires.


jcl/nam/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ