x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 16 septembre 2021 | AIP

L'OIM lance son premier prix du journalisme sur la migration en Afrique de l'Ouest et du Centre (Communiqué)

Organisé par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), la première édition du Prix du journalisme sur la migration en Afrique de l'Ouest et du Centre est ouverte aux journalistes qui mettent en évidence les multiples aspects de la migration en Afrique de l'Ouest et du Centre.


Les soumissions sont gratuitement ouvertes du 15 septembre au 15 octobre 2021 et les candidatures peuvent être rédigées en Anglais ou en Français, et envoyées à l'adresse reportingmigration.org, rapporte un communiqué publié jeudi 16 septembre 2021 par APO Group.


Le prix récompensera huit journalistes qui recevront chacun une somme allant jusqu'à 1 250 dollars. Les lauréats recevront également un certificat de reconnaissance et seront invités à une cérémonie de remise de prix virtuelle qui sera diffusée sur les médias sociaux de l'OIM. La cérémonie pourrait être diffusée sur la plateforme d'un partenaire média.


Destiné à promouvoir des reportages de qualité sur la migration, ce prix vise également à récompenser les meilleurs reportages de la région qui mettent en lumière la migration sous différents angles, notamment la migration sûre, la migration et le changement climatique, ainsi que la réintégration des migrants de retour. Il mettra également l'accent sur la migration environnementale et la migration irrégulière, et s’efforcera de corriger les discours erronés et discriminatoires sur la migration et de promouvoir un reportage équilibré et factuel.


Selon le directeur régional de l'OIM pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, Christopher Gascon, « l’objectif de ce concours est de rendre hommage aux journalistes qui mettent en évidence la migration et son impact. »


« Les questions liées à la migration sont multidimensionnelles et font souvent l'objet de malentendus. Le soutien des journalistes est le meilleur moyen d’expliquer ces complexités et de donner une compréhension claire sur l’ensemble des aspects de la migration. Un reportage efficace sur la migration permet de présenter à la population une vision plus claire sur ces questions, mais également une compréhension aboutie. Nous souhaitons que les histoires de migration soient rapportées de manière équilibrée afin que les migrants puissent prendre des décisions éclairées et que le grand public reçoit des informations objectives », a-t-il ajouté.


Les journalistes éligibles à ce prix doivent être des ressortissants du Bénin, du Burkina Faso, du Cap- Vert, du Cameroun, de la République centrafricaine, de la République du Congo, de la Côte d'Ivoire, du Gabon, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Liberia, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Nigeria, de Sao Tomé-et-Principe, du Sénégal, de la Sierra Leone, du Tchad ou du Togo.


Le concours est ouvert aux journalistes qui couvrent la migration et la migration irrégulière, les alternatives à la migration irrégulière, les histoires de réintégration de migrants, la sensibilisation à la migration, la migration dans un contexte d’urgence, de changement climatique et de dégradation de l'environnement


Les soumissions doivent être publiées à la radio ou à la télévision, ou dans des médias traditionnels ou sur des plateformes numériques, entre le 1er septembre 2020 et le 31 août 2021. Les articles ne doivent pas être plus de 5 000 caractères, et les reportages vidéo ou audio/radio ne doivent pas dépasser trois minutes.


Seules les soumissions dans lesquelles le candidat est l'auteur principal ou le co-auteur de l'œuvre présenté seront acceptées.


Les candidats doivent répondre aux principes journalistiques et aux exigences de base, en respectant strictement l'éthique et les normes professionnelles. Les soumissions doivent être originale et de qualité. L’article doit être publié au préalable. Les articles soumis qui n'ont pas été publiés au préalable seront immédiatement disqualifiés sans notification.


Les lauréats seront sélectionnés par un jury composé de représentant de l'OIM, des médias et d’experts des quatre domaines thématiques à savoir "Migration, environnement et changement climatique", "Réintégration", "Sensibilisation à la migration" et "Alternatives de la migration irrégulière".

(AIP)

cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ