x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Région Publié le dimanche 17 octobre 2021 | AIP

Basile Fregbo succède à Légré Philippe à la tête du conseil régional du Gboklè

Sassandra - Le ministre-gouverneur du district autonome du Bas Sassandra, Légré Dakpa Philippe, a passé les charges de président du Conseil régional du Gboklè à Basile Fregbo, précédemment premier vice-président, les textes en vigueur permettant pas au ministre-gouverneur de cumuler les deux fonctions.


La cérémonie de passation de charge s’est déroulée, jeudi 14 octobre 2021 à Sassandra, en présence du préfet de la région du Gboklè, préfet du département de Sassandra, Lamine Coulibaly, représentant le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité.


M. Fregbo, professeur de français à la retraite, est député de Sassandra commune et sous-préfecture depuis 2000. Il était le premier Vice président du conseil régional du Gboklè depuis 2019.


M. Légré lui a promis son soutien. Il a exhorté les populations du Gboklè à rester sourdes aux rumeurs de division entre élus, mais à préserver la cohésion en vue de poursuivre le développement de la région.


L’ex-président du Conseil régional du Gboklè a été nommé ministre gouverneur du district autonome du Bas Sassandra, le 18 juin par un décret du président de la République, Alassane Ouattara, au même titre que 11 autres ministres, gouverneurs, suite à la création de 12 nouveaux districts autonomes par un décret du 09 juin, en plus de ceux d’Abidjan et Yamoussoukro.


Le district autonome du Bas Sassandra a une superficie de 25.800 km2, il couvre les régions de San Pédro, du Gbôklè et de la Nawa.


A la tête de cette circonscription, le ministre gouverneur est chargée notamment, dans le strict respect de l’intégrité territoriale, de l’autonomie et des attributions des autres collectivités (mairie, conseil régional), d’assurer la protection de l’environnement, la planification de l’aménagement du territoire, la lutte contre les effets néfastes de l’urbanisation, la promotion et la réalisation des actions de développement, conduire des travaux d’équipement rural, d’entretien du patrimoine et des biens domaniaux de l’Etat.


Au plan de la déconcentration administrative, il est chargé de coordonner, de suivre et d’évaluer la bonne exécution des programmes, des projets et toutes actions de développement. Il assurera, entre autres, la gestion et la mise en œuvre des projets et programmes présidentiels.


(AIP)

iv/nbf/tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ