PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 22 octobre 2021 | Le Nouveau Réveil

OIDP 2021 / Leadership féminin, secteur du vivrier : L’action des femmes ivoiriennes au centre des panels

La 20è Conférence de l’Observatoire international de la démocratie participative (OIDP) qui a ouvert ses portes, à Abidjan, mercredi, planche sur plusieurs thématiques. Au nombre des panelistes, des femmes leaders ivoiriennes, qui ont exposé sur des sujets touchant la condition de la femme. Mariam Dao Gabala, sénatrice, présidente du Comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football (CN-FIF), a pris part au panel sur le thème : « Villes et leadership féminin ». Dans son développement, elle a insisté sur le rôle éminemment important de la femme dans tous les secteurs d’activité en Côte d’Ivoire. « C’est par l’action des femmes que le citoyen lambda peut avoir de la nourriture. Elles ont aussi investi le secteur de la pêche par la commercialisation du poisson, le textile, etc. Les femmes ont un leadership réel, économique mais il n’est pas visible parce qu’il ne s’agit pas de produits de rente, le cacao, le café. Elles ont aussi une contribution sociale. Actrices d’organisations non gouvernementales, elles apportent à la population ce que la mairie et l’Etat n’apportent pas. Les femmes travaillent en sous-main » a exposé la sénatrice, en plaidant pour une forte représentation des femmes dans les instances de décisions. « Le monde de demain va être meilleur et nous aussi devons y participer pour servir la nation » a-t-elle poursuivi. A la même heure, dans une salle voisine, une autre ivoirienne faisait une communication pour défendre la cause de la gent féminine. Elle est du vivrier, Mme Gisèle Ouehi, Pca de la Coopérative de commerçants de vivriers de Cocody (Cocovico). Elle a été panéliste sur le thème : « Impact de la COVID sur l’organisation des activités commerciales en milieu métropolitain » A travers ce thème, Mme Ouéhi a fait l’état des lieux du lourd impact de la pandémie sur le secteur du vivrier en Côte d’Ivoire. Elle a rappelé les mesures draconiennes de l’Etat qui ont presque étouffé le secteur du vivrier et dont les affres se ressentent encore dans le panier de la ménagère. C’est pourquoi, elle demande à l’Etat et aux organisations compétentes d’œuvrer à la mécanisation de l’agriculture. Elle a fait un appel aux personnes de bonne volonté et les banques à soutenir les actrices du monde du vivrier par des crédits.


S’agissant de la lutte contre la COVID, la Pca de Cocovico a appelé les femmes à se faire vacciner. Elle n’oublie pas le geste du maire de Cocody, Jean-Marc Yacé, qui, au plus fort de la crise sanitaire, a exonéré deux mois de taxes en faveur des commerçants de sa commune, sans oublier des actions de désinfection des marchés. Dans ce partage d’expériences avec les panélistes venus du monde entier, Monique Ayi, maire de Dzeng, une ville camerounaise, a fait savoir que chez eux, l’on a eu recours à la digitalisation pour contourner l’impact de la COVID-19. Il y a eu la naissance des startups qui se sont lancés dans la promotion en ligne des produits : E-Commerce, E-Banking, etc. La maire de Dzeng a parlé de l’approche stratégique du partenariat multi-acteurs qui est la valorisation des synergies, atouts et potentialités de chaque pays. La 20è Conférence de l’OIDP à Abidjan prend fin aujourd’hui. Il faut noter que dans 06 mois, le maire Yacé passera le flambeau au maire de Grenoble (France), Éric Piolle, futur président de l’OIDP.



JB KOUADIO

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ