x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le mardi 2 novembre 2021 | Le Nouveau Réveil

Abissa 2021 : La vaccination anti COVID-19 mise en avant

© Le Nouveau Réveil Par Serge T
Lancement de l'édition 2021 de la fête de l'Abissa de Grand-Bassam
Samedi 21 Août 2021. Le comité d'organisation de L'Abissa, fête de réjouissance du peuple N'Zima a procédé au lancement de l'édition 2021 qui se tiendra le 24 novembre prochain dans la ville balnéaire de Grand-Bassam.

L’édition 2021 de la fête culturelle de réjouissance et de passage d’une année à une autre par excellence, l’Abissa 2021, lancée depuis le 24 octobre 2021, a véritablement démarré le dimanche 31 octobre 2021, par la cérémonie de remise des tambours sacrés par la famille N’vavilé (Dépôsitaire de l’Abissa), à sa majesté Awoulae Nanan Amon Tanoé, roi des N’zima Kotoko. C’était sur l’esplanade de la cour royale de Grand-Bassam, pris d’assaut par de nombreux touristes, ressortissants de Grand-Bassam, des cadres, ressortissants, amis, des touristes, de Mme Malékah Mourad-Condé, directrice générale de Côte d’Ivoire Tourisme, d’une délégation du Réseau de la presse touristique et hôtelière de Côte d’Ivoire (Repthoci). A cette occasion, Jean-Baptiste Amichia, président du Comité d’organisation de l’Abissa, a expliqué la portée spirituelle de l’Abissa. « C’est un ancrage spirituel important ! Quand vous voyez le sens du partage. Une femme de la famille N’vavilé a découvert quelque chose qui peut sauver le peuple. Quand elle vient, elle ne conserve pas pour sa famille, mais elle communique avec le roi. Quand on sert la communauté, ce n’est pas seulement son bien personnel qu’on recherche. On recherche le bien de ses proches. Il faut avoir le sens de la communauté. Quand on fait les libations, on invoque les ancêtres et on se met dans une lignée » a-t-il indiqué avant d’insister sur la vocation de cohésion sociale de cette célébration. « Les valeurs de cohésion et de réconciliation portées par cette célébration de la culture N’zima... Lors de l’Abissa, on prend soin de s’arrêter et communiquer ensemble. Et les barrières tombent pendant l’Abissa ce qui permet au peuple de s’exprimer, mais avec le respect qu’on doit aux uns et aux autres, sans craindre de représailles. C’est pourquoi les chansonniers qui sont les traducteurs des remarques positives ou négatives sont oints d’une immunité pendant d’Abissa. Dans la vie moderne, les députés sont oints d’une immunité parlementaire. Nous avons cela dans notre tradition. Il est important que nous N’zima connaissions le sens de le nos traditions » a-t-il expliqué avant de mettre en relief les innovations. « Quand on regarde chaque édition, on se demande s’il est possible d’innover dans un Abissa alors que c’est une tradition bien établie. A chaque édition, nous mettons un accent sur un aspect de l’Abissa, pour permettre à la population de connaitre la tradition. Cette année, nous mettons l’accent sur la transmission. C’est-à-dire préparer les sachants à transmettre leur savoir, leur savoir-faire, leur savoir-vivre ensemble aux générations suivantes. Cette année, nous devons prendre en compte la pandémie. Sensibilisation depuis le mois d’août, campagne de vaccination contre la Covid-19, une journée de sensibilisation sur le cancer du sein et du col de l’utérus. Et un véhicule de vaccination pendant l’Abissa. Le roi a donné l’exemple en se faisant vacciner depuis le mois de mars 2021 » a-t-il révélé. L’Abissa 2021 connaitra son apothéose le dimanche 7 novembre prochain.

SERGE AMANY

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ