PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 23 novembre 2021 | AIP

La Côte d’Ivoire est un pays vulnérable au changement climatique (Ministère)

Le représentant du ministre de l’Enseignement supérieure et de la Recherche scientifique de Côte d’Ivoire, le prof, Kobéa Toka Arsène, a déclaré lors du séminaire sur les vulnérabilités que la Côte d’Ivoire est un pays vulnérable au changement climatique, du fait de son modèle économique.


Intervenant lundi 22 novembre 2021 lors de l’atelier sur le thème « Identifier et mesurer les vulnérabilités de l’Afrique de l’ouest en vue de réponses opérationnelles, Prof Kobéa a indiqué que la région côtière de la Côte d’Ivoire abrite 80 % des activités économiques du pays. D’où l’intérêt d’approfondir les connaissances sur le climat régional et ses impacts sur les secteurs d’activité.


Il a ajouté que l’agriculture en Côte d’Ivoire occupe près de 40 % du PIB et 70% des recettes d’exportation qui occupe plus de 60% de la population active. Le pays demeure le premier producteur mondial de cacao, le deuxième producteur de noix de cajou et troisième pour le café.


Cependant, il a précisé que plus des 3/4 des forêts ont disparu en un demi-siècle du fait de la déforestation et de l’agriculture extensive.


« Un développement qui se veut durable nécessitera une approche holistique et intégrée prenant en compte les questions complexes et indissociables du climat, de l’eau, de l’agriculture et de l’énergie pour assurer un développement durable », a-t-il affirmé.


Ceci, a-t-il précisé, est la nouvelle vision que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique veut promouvoir à travers les programmes nationaux de recherche et les pôles de compétences.


Ce séminaire qui prend fin jeudi porte notamment sur les concepts de vulnérabilité économique et structurelle en Afrique de l’ouest, la vulnérabilité sociétale et de résilience, la vulnérabilité au changement climatique en Afrique de l’ouest.


Il est placé sous le patronage du ministère du Plan et du Développement, du ministère de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique et du ministère de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration. Les participants à ce séminaire sont des experts de la vulnérabilité de du Bénin, du Togo, du Mali, du Niger , du Burkina Faso du Niger, des étudiants de l'Université internationale de Côte d'Ivoire et des représentants de l'Union économique monétaire ouest Africain (UEMOA).


Ce séminaire est organisé avec le concours de l’Agence française de développement (AFD), de l’Institut des hautes études du développement durable (IHEDD), en partenariat avec l’Université internationale de Côte d’Ivoire (UICI), la Cellule d’analyse des politiques économiques du CIRES (CAPEC) et l’Ecole nationale d’administration (ENA) de la République de Côte d’Ivoire.


(AIP)


apk/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ