PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 30 novembre 2021 | Abidjan.net

Protection et Liberté de la presse : la Côte d’Ivoire engrange de bons points en une décennie (Ministère)

© Abidjan.net Par DR
Le Ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie,Amadou Coulibaly

A l’occasion du Colloque International en terre ivoirienne portant sur l’aide publique aux médias, le lundi 29 novembre 2021, dont le thème : « Quelles stratégies d’appui durable au développement des médias dans l’espace CEDEAO ?», le ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie a salué le bon qualitatif effectué par la Côte d’Ivoire en dix ans, de 2011 à 2021, en passant de la 159 place, à la 66ème place.


« Les chiffres sur certains indicateurs plaident en faveur du bilan des actions du Gouvernement. Notre pays est passé en une décennie de la 159ème place en 2011, à la 66ème place en 2021, au classement mondial de Reporters Sans Frontières pour la défense de la liberté de la presse et la protection des journalistes », s’est-il félicité.

Au-delà de cette performance, monsieur le ministre Amadou COULIBALY a salué les efforts consentis par le chef de l’Etat et son Gouvernement pour soutenir la presse privée. « En plus, l’aide apportée au secteur de la presse privée est évaluée en 10 ans, à plus de 10 milliards de francs CFA », a-t-il relevé dans son discours. 


Dans son propos, le ministre porte-parole du gouvernement a rappelé le rôle si important que joue la presse dans le processus démocratique, mais également le rôle de service public, une contribution hautement appréciée par le Président Alassane Ouattara. « Pour le Gouvernement de Côte d’Ivoire, le développement d’une presse libre, indépendante économiquement est la clef de voûte de la démocratie. C’est d’ailleurs, le cœur des ambitions du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA pour notre secteur. C’est tout naturellement qu’une politique d’appui constant est mise en œuvre pour soutenir la presse. Cette aide se justifie d’autant plus que la presse exerce une mission de service public, celle de véhiculer la culture et les connaissances entre les concitoyens, entre les peuples », a-t-il souligné dans son discours.

En ce qui concerne l’appui à la presse privée, le patron du département ministériel dédié aux Médias et à la Communication a rappelé l’ambition du Gouvernement quant à faire encore plus davantage pour le développement de ce secteur d’activité.


« Notre ambition est encore plus grande pour l’appui public aux médias privés. Dans cette optique, nous portons un projet réglementaire, dont l’adoption permettra d’élargir le soutien de l’Etat, à l’ensemble de l’écosystème des médias, à savoir la presse, les médias numérique et l’audiovisuel qui connait une dynamique certaine dans notre pays. Dans cette logique le volume de l’aide publique aux médias ne pourra qu’aller croissant », s’est-il convaincu.

Cette rencontre a réuni des représentants des organes en charge de l’aide publique aux médias de l’espace CEDEAO et de la France, des partenaires techniques, ainsi que des personnalités du monde diplomatique.


AN

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ