PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 3 décembre 2021 | Abidjan.net

4e édition des assises des cadres du Lôh-Djiboua : l’apatridie au cœur des échanges

© Abidjan.net Par Cissé T.
4e édition des assises des cadres du Lôh-Djiboua : l’apatridie au cœur des échanges
L’Observatoire du Développement de l’Amitié de la Prospérité en Côte d'Ivoire (ODAPCI) et son président, Maître Paul-Arnaud Bertin Zehouri, Flambeau du Lôh-Djiboua ont tenu ce jeudi 02 décembre 2021, à la Bibliothèque nationale, Abidjan-Plateau, la 4e édition des assises des cadres du Lôh-Djiboua.

L’Observatoire du Développement de l’Amitié de la Prospérité en Côte d'Ivoire (ODAPCI) et son président, Maître Paul-Arnaud Bertin Zehouri, Flambeau du Lôh-Djiboua ont tenu ce jeudi 02 décembre 2021, à la Bibliothèque nationale, Abidjan-Plateau, la 4e édition des assises des cadres du Lôh-Djiboua.

Le thème choisi pour cette énième édition est : « L'apatridie, un cancer pour le développement de nos régions ».


En cette période de recensement général de la population et de l’habitat, l’apatridie demeure pour M. Bertin Zehouri une question cruciale.


« Nous sommes ici cet après-midi pour parler de l’apatridie comme un cancer pour le développement de la région. Ils sont nombreux les ivoiriens qui sont dans leur village et qui n’ont pas de papier. Ce dossier nous inquiète, c’est pourquoi nous avons abordé ce thème. Cela participe au développement », a-t-il indiqué.

Le Flambeau du Lôh-Djiboua a également salué la forte mobilisation des fils et filles de la région à cette rencontre qui donne toute sa place à la cohésion régionale voire nationale.

"Depuis 2020, le flambeau est implanté dans d’autres régions de la Côte d’Ivoire et même au-delà des frontières du pays. Le Flambeau et l’ODAPCI ont exécuté des projets de développement dans notre pays. D’où cette représentation massive des populations ce jour pour témoigner leur reconnaissance pour les nombreuses actions entreprises dans la région.", s’est réjoui M. Zehouri.


Le Flambeau du Lôh-Djiboua et l’ODAPCI entendent maintenir le cap. Celui de favoriser toujours la fraternité, l’union, la discipline et le travail, précise M. Zehouri.

De nombreuses actions dans la région sont à mettre à l’actif de ce groupement de cadre du Lôh-Djiboua. C’est notamment les activités de rassemblement, de réconciliation et de pacification, l'électrification de certains villages, la participation à l’hydraulique villageoise, les dons de lits d’hôpitaux et de matériels de soins, les soutiens des élèves et étudiants etc.


Bien avant, après une entrée triomphale dans la cour de la Bibliothèque nationale, de manière symbolique, le président de l’ODAPCI, a reçu des mains de la chefferie traditionnelle, le Flambeau du Lôh-Djiboua. D’une main ferme et assuré, Bertin Zehouri a présenté le flambeau aux populations venues nombreuses à ces assises, afin de démontrer toute la responsabilité qui incombe à lui et son bureau dans le développement de la région.


CT

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ