PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 4 décembre 2021 | Abidjan.net

3e congrès de la Soaphys: la Société Ouest Africaine de physique s'engage à contribuer au développement de l'Afrique

© Abidjan.net Par C. T
Cérémonie de clôture du 3e congrès de la SOAPHYS à Abidjan
Au terme de quatre jours de travaux scientifiques (communications, orales posters, évaluation, assemblée générale, etc.), la société Ouest Africaine de physique (SOAPHYS) s’est engagée ce samedi 4 décembre 2021, Abidjan-Cocody à contribuer au développement socio-économique de leurs pays respectifs tout en léguant aux générations futures une planète meilleure.

Au terme de quatre jours de travaux scientifiques (communications, orales posters, évaluation, assemblée générale, etc.), la société Ouest Africaine de physique (SOAPHYS) s’est engagée ce samedi 4 décembre 2021, Abidjan-Cocody à contribuer au développement socio-économique de leurs pays respectifs tout en léguant aux générations futures une planète meilleure. 


Pour Professeur Adama Diawara, porté à la tête de la structure pour deux ans, par ailleurs Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ivoirien à dit compter sur son bureau pour relever ce défi.



« Nous ferons en sorte que la SOAPHYS aille plus loin, et plus haut. Il ne s’agit pas d’une œuvre solitaire qui sera menée par ma seule personne. Je compte sur le nouveau bureau de la SOAPHYS. Je compte également sur vous les présidents de sociétés nationales de physique. C’est une œuvre commune, c’est un édifice commun que nous sommes en train de bâtir. Chacun doit y donner du sien », a déclaré professeur Adama Diawara aux participants du 3e congrès de la SOAPHYS à l’amphi A du district de l’Université Félix Houphouët-Boigny.


Le Ministre Diawara a également exprimé sa gratitude aux collègues physiciens pour l’avoir porté à la tête de l’organisation pour les deux années à venir. A travers ce geste dit-il, c’est toute la Côte d’Ivoire, et toute la communauté physicienne ivoirienne qui sont honorées.


Le nouveau président de la SOAPHYS a exhorté pour finir ses collègues physiciens à vulgariser leurs résultats et simplifier l’enseignement de la physique.


« A l'issue de ce congrès nous pouvons rassurer la communauté africaine que ces fils sont engagé ouvrer pour son développement industrielle. Mais en anticipant sur la prise en compte du bien-être de la futurs générations en laissant à nos enfants une planète vivable et un environnement sain », a rassuré professeur Zoueu Jérémie, nouveau secrétaire de la SOAPHYS.


A l'issue du congrès, le jury a décerné quatre prix, notamment ; le prix de  la meilleure communication remis à Leaticia Zoungrana du Burkina Faso, le prix du meilleur poster décerné à Dieng Sockna du Sénégal, le prix féminin décroché par Mme Amadou Fatou du Burkina Faso, et le prix du meilleur doctorant décerné à Aboubacar Sawadogo.


Les pionniers de l’enseignement et de la recherche en physique des pays membres de la SOAPHYS ont été honorées hier, au cours d'un dîner gala offert à tous les congressistes par la Ministre Adama Diawara.


Le rendez-vous est donné à Lomé, l'année prochaine pour le 4e congrès de la SOAPHYS.


CT

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ