x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 14 décembre 2021 | AIP

Ivoire DD initie l’élaboration d’une loi nationale sur l’alimentation scolaire

Aboisso- L’ONG Ivoire développement durable (Ivoire DD) a initié l’élaboration d’une loi sur l’alimentation scolaire afin de la pérenniser et améliorer les résultats scolaires entre autres, lundi 13 décembre 2021, lors d’un atelier tenu à Aboisso.


Cette initiative est intervenue à l'occasion du lancement de son projet intitulé « Initiatives visant à accroitre l’accès à l’éducation des enfants de la région du Sud-Comoé à travers le renforcement de la prise en charge des cantines scolaires ».


Ce projet vise à accroitre l’accès à l’éducation des enfants de la région du Sud-Comoé à travers le renforcement de la prise en charge des cantines scolaires, a fait savoir la présidente de Ivoire DD, Danielle Fologo.


Elle a expliqué que ce projet se justifie par le gap élevé en matière d'alimentation scolaire malgré tous les efforts consentis. Cette situation oblige à trouver un nouveau mécanisme structurel au niveau de l’Etat à l’instar de pays d’Amérique latine et du Togo où il existe une ligne qui définit l’obligation de l’alimentation scolaire en incluant la participation du secteur privé, des communautés locales et de l’Etat afin de régler définitivement cette question.


La rencontre dans le Sud-Comoé, dont le conseil régional innove en matière d’alimentation scolaire, permettra de mettre en place un comité de réflexion dont les conclusions des travaux seront remises au Gouvernement ou à l’Assemblée nationale a conclu Mme Fologo.


Le président du conseil économique social, environnemental et culturel (CESEC), Dr Aka Aouélé, pour qui l’alimentation des enfants à l’école revêt plusieurs enjeux, que sont l’accès à l’école, l’amélioration des résultats scolaires, la bonne santé des enfants, l’appui aux familles et la protection sociale des couches vulnérables, a promis de faire des propositions au Gouvernement en vue de l'aboutissement de ce projet.


La directrice des cantines scolaires, Karidia Koné Soukoulé, a relevé le bon qualitatif réalisé en matière d’éducation par la région du Sud-Comoé qui s’est appropriée le programme scolaire en fournissant des vivres aux cantines scolaires afin de combler le gap et qui a vu son taux brut de scolarisation passer de 122% en 2018-2019 à 120% en 2019-2020 pour les garçons contre 117% en 2018-2019 à 123% en 2019-2020 pour les filles comparativement à la moyenne nationale qui est de 100,3%.


Ce projet s’inscrit dans le cadre global d’un projet intitulé Leadership et initiatives pour des acteurs non étatiques (LIANE) porté par Ivoire DD et financé par l’Union européenne (UE).



akn/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ