x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 22 décembre 2021 | AIP

Le ministère invite les commerçants à être solidaires des populations

© AIP Par DR
Le directeur national du commerce intérieur, Kouazan Kablan Aimé dans un marché de Dabou

Les commerçants de Côte d’Ivoire en général, et de Dabou en particulier, ont été invités, mardi 21 décembre 2021, lors d’une visite terrain dans des supérettes, boutiques et supermarchés effectuée par des autorités du ministère du Commerce et de l’Industrie, à être solidaires des populations en cette période de fêtes de d’année.


Ces propos ont été tenus par le directeur national du commerce intérieur, Kouazan Kablan Aimé et le secrétaire exécutif du conseil national de lutte contre la vie chère, Dr Bah Koné Any Didise. Tous deux ont constaté avec satisfaction, le bon approvisionnement du marché, le respect de l’affichage des prix et la stabilité des prix comme recommandé par le ministère.


Pour M. Kouazan, le prétexte des fêtes de fin d’année ne peut justifier une augmentation inconsidérée des prix des produits de première nécessité que sont le lait, l’huile, le sucre, le riz etc. A cet effet, il appelle les commerçants de Dabou, et au-delà, de l’ensemble du territoire national, à la responsabilité.


« Nous sommes tous des consommateurs, en puissance. Il va donc de soi que les commerçants offrent des produits à des prix qui ne varient pas au gré des saisons, des humeurs, et des fêtes de fin d’année », a-t-il martelé, relevant la vigilance des services compétents en matière de contrôle des prix pour veiller à l’application des recommandations ministérielles.


Abondant dans le même sens, Dr Bah a, par ailleurs, a instruit, en sa qualité de secrétaire exécutif du conseil de lutte contre la vie chère, les comités locaux récemment installés à veiller à l’approvisionnement régulier et à la stabilité des prix. Elle précisé que les commerçants qui contreviennent à ces instructions se verront infligés des sanctions d’ordres administratives, pécuniaires et judiciaires prévues par la législation ivoirienne.


Plusieurs membres du comité local de lutte contre la vie chère de Dabou, ont pris part à cette visite terrain, il s’agit du directeur régional du commerce des Grands ponts, N’guessan Aboya, du président de la Fédération des commerçants de Dabou, Diarrassouba Adama, et le président des commerçants mauritaniens, Sidi Mohamed.


bec/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ