x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le lundi 27 décembre 2021 | Abidjan.net

Commerce et industrie : le Gouvernement adopte deux mesures en faveur de l’industrialisation de l’économie et la modernisation du commerce

© Abidjan.net Par PR
Rentrée du conseil des Ministres
Abidjan le 08 septembre 2021. Le Président de la République, Alassane Ouattara a présidé ce mercredi la rentrée du Conseil des Ministres.

Le dernier Conseil des Ministres de l’année, tenu le mercredi 22 décembre 2021 au Palais de la Présidence a adopté deux importantes mesures en faveur de l’industrialisation de l’économie et du développement du secteur du commerce. A cet effet, un décret et une communication ont été arrêtés.

 

Le décret porte sur la déclaration d’utilité publique d’une parcelle de terrain urbain d’une superficie de 150 HA 06 A 27 CA formant une réserve affectée à l’activité industrielle dans la commune de Bouaké. Cette mesure s’inscrit dans le cadre du programme de réhabilitation et de développement de zones industrielles dans le District d’Abidjan et à l’intérieur du pays initié par le Gouvernement pour accélérer l’industrialisation de l’économie nationale.


La nouvelle zone industrielle prévue sur cette réserve foncière devrait permettre de relancer le secteur de production dans la région du Gbêké, notamment le secteur de production textile en renforçant la compétitivité de l’industrie textile de la région. A ce titre, les détenteurs de droits coutumiers, de titres définitifs de propriété sur les emprises du projet sur ce site, les locataires ou leurs ayants droit percevront une indemnisation, selon la réglementation en vigueur.


Pour ce qui concerne la modernisation du commerce, une communication relative à la présentation des recommandations des états généraux des marchés en Côte d’Ivoire a été adoptée. Ces assises sur les marchés tenus du 16 au 18 décembre 2020 avaient pour principal objectif la modernisation des marchés nationaux.


Elles avaient alors formulé plusieurs recommandations en vue d’améliorer le cadre institutionnel, technique et sécuritaire des marchés. Les points majeurs portent sur l’élaboration d’un Code des marchés, la création d’une Autorité chargée du contrôle et du développement des marchés, la mise en place d’un plan d’urgence de construction et de réhabilitation des marchés.


Prenant acte de l’ensemble des conclusions de ces assises, le Conseil des ministres a adopté le programme d’urgence de construction et de réhabilitation sur la période 2022-2028 de 11 marchés de gros, 39 marchés relais et 67 marchés de détail pour un coût global de 350 milliards Fcfa.


La plupart des grands marchés du pays ayant été construits dans les années 1970-1980, l’Etat de Côte d’Ivoire s’implique à nouveau dans la construction de ces infrastructures commerciales. L’implication de l’Etat permettra aux acteurs du commerce de mener leurs activités dans des conditions d’hygiène et de sécurité appropriées et d’attirer les jeunes et les femmes dans le commerce. D’autant plus que ce secteur contribue, de façon substantielle, au PIB de la Côte d’Ivoire. Rappelons que les marchés constituent les principaux centres d’activité et d’insertion socioéconomique des villes et des régions du pays. 

 

A.N

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ