x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 24 février 2022 | Abidjan.net

Financement de la troisième phase du Pejedec : la Banque mondiale octroie 75 milliards FCFA à la Côte d’Ivoire

© Abidjan.net Par Cyprien Kouassi
Ouverture du séminaire sur la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires en Côte d’Ivoire
Vendredi 20 juillet 2018. Abidjan. M. Adama Coulibaly, représentant le Ministre de l`Economie et des Finances a procédé à l`ouverture du séminaire de travail portant sur la phase technique de la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires en Côte d’Ivoire. Ce séminaire est organisé par La Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Photo : Adama Coulibaly, représentant le Ministre de l`Economie et des Finances.

Après les résultats satisfaisants des deux premières phases du Projet Emploi Jeunes et de Développement des Compétences (Pejedec), le gouvernement ivoirien et la Banque mondiale ont convenu d’une troisième phase dudit projet. L’institution financière va apporter un appui de 75 milliards FCFA à la Côte d’Ivoire pour le financement de cette troisième phase du Pejedec.


C’est dans ce cadre que le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly et Madame Coralie Gevers, Directrice des Opérations de la Banque mondiale ont paraphé l’accord de financement du projet Pejedec d’un montant de 75 milliards FCFA pour faire face à l’employabilité des jeunes. 


La cérémonie de signature a eu lieu ce mercredi 23 février 2022, à la salle de conférence du 20ème étage de l’immeuble Sciam Plateau, en présence des ministres de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion Professionnelle et du Service Civique, Mamadou Touré et de celui de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage, N’Guessan Koffi.


Présidant la cérémonie, le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a indiqué que cet important financement témoigne de l’intérêt que le Gouvernement ivoirien et la Banque mondiale accordent à la valorisation du capital humain et à l’insertion socio-professionnelle de la jeunesse. Tout en précisant que la mise en place du PEJEDEC 3 dont la convention a été signée ce jour vise la pérennisation et l’institutionnalisation des Programmes liés à l’employabilité des jeunes.


« En effet, financé à hauteur de 150 millions de dollars US, soit environ 75 milliards de FCFA, le PEJEDEC 3 aura pour objectifs de développer les capacités institutionnelles pour la soutenabilité des programmes emploi-jeunes, et de mettre en œuvre les objectifs du Gouvernement en matière d’insertion, de création d’emploi pour un plus grand nombre de jeunes », a confié le ministre. 


Aussi a-t-il ajouté, le PEJEDEC 3 aura pour mission de veiller au renforcement des organes étatiques en charge de l’emploi des jeunes, comme l’Agence Emploi Jeune. Non sans préciser que le financement de ce Projet s’inscrit dans le cadre du PND 2021-2025, à travers, notamment, le Pilier II relatif au développement du capital humain et promotion de l’emploi.


A l’en croire, la population ivoirienne connaît une croissance démographique de l’ordre de 2,6% avec une proportion de jeunes de moins de 35 ans qui est supérieure à 77% de sa composition. C’est énorme, a-t-il déploré.


La création et le développement des entreprises, a confié M. le ministre, se révèlent être une nécessité en Côte d’Ivoire, pour répondre aux besoins de création d’emplois et de richesses au profit des jeunes.


En sus le ministre s’est réjouis des résultats enregistrés par la première et deuxième phase du Pejedec.


« Le PEJEDEC, lors de sa phase initiale (2012-2017) a bénéficié d’un financement de 50 millions de dollars US, soit 26 milliards de FCFA, destinés à 27 500 jeunes, avec au final 33 382 bénéficiaires pour un taux de réalisation de 121% et un taux d’insertion professionnelle de 60%. Et La seconde phase d’un montant de 50 millions de dollars US concernait 31 500 jeunes. 32 249 jeunes ont bénéficié de cette phase, pour un taux d’insertion de 72% », a salué le ministre.


Pour sa part, la Directrice des Opérations la Banque mondiale, Madame Coralie Gevers, a confié que ce projet offrira l’opportunité à 68 000 jeunes d’accéder aux formations ou aux activités génératrices de revenus proposées par les Conseils Régionaux ; à 34 000 jeunes de bénéficier d’un programme d’apprentissage en alternance, d’un stage, d’un programme de requalification, ou d’opportunités d’entrepreneuriat ; à 300 000 jeunes fréquentant les établissements d’ETFPA d’acquérir des compétences valorisées par le secteur privé et ainsi résoudre la difficile question de l’adéquation formation-emploi. 


Poursuivant, elle a relevé que Cinq établissements d’ETFPA seront réhabilités et équipés pour devenir des centres d’ETFP d’excellence qui attireront encore plus de jeunes. Avant de faire remarquer que La part belle sera faite aux jeunes femmes dans ce projet car elles devront représenter au minimum la moitié des bénéficiaires.




Rk avec Sercom

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ