x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le lundi 28 février 2022 | AIP

Echec de l’équipe ivoirienne à la compétition internationale « Mini Entreprise »

Bouaké- Les résultats de la compétition internationale « Mini Entreprise », organisée par Junior Achievement Africa, proclamés samedi 26 février 2022, ont vu l’échec de l’équipe-entreprise du lycée moderne TSF de Bouaké, qui représentait à la fois la Côte d’Ivoire et toute l’Afrique francophone.


Après sa victoire retentissante à la compétition nationale, l’équipe du lycée moderne TSF, baptisée Junior Holding TSF Bouaké et constituée de Coulibaly Koroba (PDG), Koffi Marc José Amessan (Directeur de la production), Ahoussi Serge Amel Benié (Directeur financier) et Attikou Dorcos (Directrice marketing et vente), s’est présentée « toute confiante » à la finale de cette compétition internationale de jeunes entrepreneurs.


Cette confiance de l’équipe ivoirienne s’expliquait par le caractère « ingénieuse et révolutionnaire » de de son invention, à savoir une machine dénommée Robot de recyclage ou cycle-BOT en anglais. Cette machine est capable de résoudre durablement et efficacement les problèmes liés à la pollution par les déchets plastiques, la pollution atmosphérique par la cheminée des usines (gaz à effet de serre).


Elle est également capable de résoudre les problèmes liés aux conflits fonciers et frontaliers grâce à la borne identifiée et personnalisée issue du recyclage des déchets plastiques ainsi que les problèmes de l’infertilité des sols grâce à la production d’un engrais économique et écologique (super-fertile) au profit des paysans et des structures étatiques ou privées chargées du reboisement.


Cette invention « ingénieuse et révolutionnaire » n’a pas suffi pour donner la victoire aux représentants ivoiriens, l’équipe du Kenya ayant été proclamée vainqueure de cette compétition, qui a enregistré la participation de huit pays anglophones contre un seul pays francophone, en l’occurrence, la Côte d’Ivoire.


L’encadreur de l’équipe ivoirienne, Raphael N’guessan, justifie la défaite de ses poulains en finale par la barrière de langue « Nous pensons que la communication et l’organisation nous ont lésé durant cette compétition internationale où tout se faisait et tous nos adversaires ainsi que les juges étaient anglophones. Ils n’ont pas bien compris notre projet, c’est tout », a-t-il déclaré.


M. N’guessan n’a pas manqué également d’attribuer cet échec au mauvais coaching des membres de Junior Achievement Côte d’Ivoire. « Nous pensons sincèrement que Junior Achievement Côte d’Ivoire a fait exprès pour saboter notre projet durant cette compétition parce que nous avons osé critiquer leur manière de nous coacher. La direction de Junior Achievement Côte d’Ivoire déteste la contradiction et surtout les remarques et critiques. Quand on a essayé, ils nous ont abandonné », a-t-il déploré.


rkk

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ