x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 1 mars 2022 | Abidjan.net

Etat civil et identification : la capacité de production des Cartes nationales d’identités (CNI) est passée à plus de 75% (DG ONECI)

© Abidjan.net Par Cissé T.
Galerie : Visite technique du dispositif renforcé et moderne de l’Office National de l'Etat Civil et de l'Identification
L’information a été livrée ce lundi 28 février 2022, au siège, Abidjan-Plateau, Forum par Ago Christian Kodia, Directeur général de l’Office National de l'Etat Civil et de l'Identification (ONECI).

A un mois de la fin de validité des Cartes nationales d’identité (CNI), produites en 2009, la capacité de production est passée aujourd’hui à plus de 75% contre 69% au 31 décembre 2021.


L’information a été livrée ce lundi 28 février 2022, au siège, Abidjan-Plateau, Forum par Ago Christian Kodia, Directeur général de l’Office National de l'Etat Civil et de l'Identification (ONECI). C’était lors de la visite technique du Centre d’appel renforcé, du centre de traitement, du centre de validation et de la salle d’extraction de données par les médias nationaux. Ces derniers ont visité ces dispositifs modernes installés pour répondre efficacement aux requêtes des pétitionnaires.


L’objectif de cette visite est de montrer aux Ivoiriens « qu’aujourd’hui nous avons une identité qui se fiabilise, qui est beaucoup plus sécurisé et qui peut permettre de définir de façon unique un citoyen », a indiqué Ago Christian Kodia.


 « Avec le dispositif que nous avons présenté, jusqu’en mars nous allons monter à 80% de taux de production. Ça veut dire que votre dossier ne souffre d’aucune demande d’informations complémentaires. Il faut qu’on soit clair et net, l’ONECI ne produira aucune carte tant que les conditions ne sont pas requises pour produire la carte », a-t-il soutenu.


Selon le premier responsable de l’ONECI sur les 4,4 millions d’enrôlement, sa structure a produit et distribué un peu plus de la moitié, soit 2,5 millions de cartes. Le reste des cartes sont en traitement ou sont en cours de traitement.


Le gouvernement dit-il a pris toutes les dispositions pour que chaque citoyen vienne et se face établir une unique identité, sans préjudice de poursuite ou de mesure pénale.


La preuve, souligne M Ago, le délai de production pour le renouvellement est passé à deux semaines avec le système de dernière génération.


Cependant explique le DG de l’ONECI « on n’a qu’à même des ivoiriens qui sont attentes de leur CNI, parce que nous ne produisons pas systématiquement la carte. Il y’a un traitement qui est fait au préalable. Le traitement est fait à partir des dossiers que la pétitionnaire produit pour demander sa CNI. Ces documents sont extraits, vérifiés, et contrôlés. C’est lorsque que nous trouvons la traçabilité de ces dossiers qu’ils peuvent poursuivent leur chemin ».


Il a également saisi l’occasion pour appeler les citoyens ayant reçu les messages de retrait de leur carte de venir les retirer. C’est plus de 600 000 CNI produites et attentes d’être retirée, a déploré le nouveau DG de l’ONECI.


Au terme de la loi n°2019-566 du 26 juin 2019, la carte nationale d’identité biométrique est obligatoire pour tout Ivoirien âgé d’au moins (16) ans.


CT

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ