x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le samedi 19 mars 2022 | Abidjan.net

CNUCED : un atelier national de renforcement des connaissances sur les ZES s’ouvre à Abidjan

© Abidjan.net Par DR
CNUCED : un atelier national de renforcement des connaissances sur les ZES s’ouvre à Abidjan
Le Directeur Général de l’Industrie, Emmanuel TRA Bi, a représenté le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, à l’ouverture d’un atelier sur la contribution des Zones économiques spéciales dans l’Industrialisation en Afrique marquée par le contexte de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), le jeudi 17 mars 2022 à l’hôtel Pullman.

Le Directeur Général de l’Industrie, Emmanuel TRA Bi, a représenté le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, à l’ouverture d’un atelier sur la contribution des Zones économiques spéciales dans l’Industrialisation en Afrique marquée par le contexte de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), le jeudi 17 mars 2022 à l’hôtel Pullman.


Cet atelier s’inscrit dans le cadre du renforcement des connaissances, de l’apprentissage et de la coopération technique entre les autorités régionales et nationale dans la conception et la planification des zones économique spéciales (ZES). A cet effet, au nom de son mandant, le DG Industrie s’est satisfait du panel de discussion entre les experts et des Directeurs généraux des industries initié par le gouvernement ivoirien, en vue de mieux capitaliser les compétences entre les experts africains avec l’appui de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED). 


« Beaucoup de pays africains ont adopté les zones économiques spéciales comme outils stratégiques en matière de développement des zones industrielles, dont la Côte d’Ivoire, aujourd’hui, avec l’entrée en vigueur de la ZLECAf », a-t-il indiqué, avant d’ajouter que plus de deux cent trente (230) zones économiques spéciales existent en Afrique.  


En plus de ce nombre important et de l’impact réel sur l’économie africaine qui s’oppose, monsieur Tra Bi a rappelé que l’idée de cet atelier est de faire en sorte que ces zones économiques industrielles aient un véritable impact sur la croissance économique et sur la création d’entreprises, pour déboucher sur plusieurs emplois et créer de la richesse. L’atelier s’est achevé sur l’espoir que les nouvelles initiatives avec les partenaires contribueront à soutenir les reformes de la politique de l’investissement. Ce, en vue de stimuler les zones franches et spéciales.



A.N

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ