x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mardi 29 mars 2022 | AIP

Un projet pour la promotion des pratiques agricoles dans la filière anacarde dévoilé à Bondoukou

La directrice de INADES-Formation Côte d’Ivoire, Zié Pauline, a dévoilé lundi 28 mars 2022, les grands axes du projet portant sur la promotion des pratiques agricoles durables dans la filière anacarde en Côte d’Ivoire.


Ce projet vise l’amélioration des conditions des travailleurs des petites unités de transformation et des revenus des petits producteurs, en particulier les femmes.


Selon Mme Zié, cette initiative s’inscrit dans la stratégie nationale d’amélioration de la compétitivité de la filière anacarde, qui vise à terme 50 % de taux de transformation locale de la noix de cajou.


Le projet touchera près de 2 000 producteurs ainsi que quatre unités de transformation de noix de cajou dont celui du COPACBO à Bondoukou. "Il sera exécuté pendant trois ans dans deux grands districts producteurs de la Côte d’Ivoire choisis parmi les districts des Savanes, de la Vallée du Bandama et du Zanzan", a-t-elle indiqué.


"Il s’agit de travailler pour renforcer les capacités techniques et managériales des producteurs en conformités avec les nouvelles exigences du marché européen, dans l’optique de pouvoir fournir des produits qui répondent aux exigences techniques et sociales de ces marchés européens", a poursuivi Mme Zié.


Le projet doit permettre à terme, la mise en relation entre les unités de transformation et les membres de Ethical Trade Initiative Norway (ETN), afin de faciliter des relations commerciales gagnant-gagnant.


Le sous-préfet de Bondoukou, Sonh Laurent, a appelé les populations à se mobiliser pour approvisionner les petites unités en anacarde et à refuser la fuite de la noix de cajou vers l’exterieur. "Ce qui impacte négativement l’économie ivoirienne pour donner à l’Etat de réaliser les infrastructures socioéconomiques", a-t-il dit.


La consolidation de la gestion technique, sociale, environnementale et économique des organisations des producteurs et des unités de transformation constituera un axe important du projet afin de garantir la durabilité et la pérennisation des acquis.


A cet égard, INADES-Formation Côte d’Ivoire a bénéficié d’un financement de NORAD, à travers son partenaire technique, Ethical Trading Initiative Norway.


(AIP)


nmfa/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ