x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le dimanche 3 avril 2022 | Minutes Eco

Livraison urbaine de colis - Glovo fait le bilan de ses 3 ans sur le marché ivoirien et décline ses perspectives

La start-up espagnole de commerce rapide, qui offre plusieurs services dont la livraison de nourriture est la plus populaire, a trois ans d’existence sur le marché ivoirien. Depuis le lancement de ses activités le 7 mars 2019, l’entreprise a su faire son trou dans le paysage de la livraison de colis en Côte d’Ivoire, avec un investissement estimé à ce jour à 4,4 millions d’euros. Le directeur général de Glovo Côte d’Ivoire, Christian Picard qui a travaillé pendant plus de 10 ans dans des entreprises technologiques en hyper croissance et des multinationales de premier plan dans plusieurs pays du monde, donne les clés du succès de l’entreprise de livraison de nourriture et parle de ses projets à court terme.


La vision de Glovo qui compte 36 employés et qui prévoit d’engager, en emplois directs, plus d’une dizaine de personnes d’ici la fin de l’année 2022, est de donner à chacun un accès facile à tout dans sa ville, afin que ses utilisateurs puissent profiter de ce qu'ils veulent, quand ils veulent, où ils veulent en moins de 35 minutes. « J'aime vraiment la façon dont l'innovation peut faire la différence en résolvant des problèmes quotidiens simples que nous avons », soutient Christian Picard dont la vision du travail est axée sur l’évolutivité et la coordination efficace de l’équipe.


La start-up propose des services à la demande dans les restaurants locaux, les boutiques et les supermarchés. Des chaînes internationales (Burger King, Pizza Hut, etc.), des restaurants locaux (Pizza doudou, Chez Samer, Balady, etc.), des marchés (Djé Konan Koumassi, Cocovico, etc.), des supermarchés (Casino, Hyper U, Hyper Hayat, Leader Price, etc.), et les grandes boutiques (Yves Rocher, L'Occitane, etc.)


 Présente à ce jour dans quatre villes, à savoir Abidjan, Bouaké, Yopougon et Grand Bassam, l’entreprise dont 93% des partenaires en Côte d’Ivoire sont des PME compte étendre un peu plus sa toile. Elle a doublé son volume au cours des 12 derniers mois et ambitionne de rééditer cet exploit. Pour ce faire, Glovo entend assurer une meilleure couverture du grand Abidjan (Yopougon, Abobo, Bingerville…) et continuer à développer l’activité dans les villes où elle a ouvert récemment, notamment à Yamoussoukro et Bouaké. Aussi la start-up ambitionne-telle d’ouvrir cette année dans d’autres villes ivoiriennes dont San Pedro.


En plus des emplois directs qu’elle offre en Côte d’Ivoire, Glovo est une importante source de revenus pour les coursiers et les restaurants. Elle comptait plus de 947 coursiers actifs au cours du dernier mois et plus de 1 836 magasins. « Devenir glover est un processus super simple et rapide. Vous pouvez vous inscrire via notre site Web, regarder une courte session d'information en ligne et envoyer les documents demandés, puis venir au bureau pour une intégration hors ligne. Cela prend un ou deux jours », explique le chef d’entreprise.


Les enquêtes de satisfaction réalisées en Côte d’Ivoire montrent que les clients apprécient le plus la flexibilité, l'interaction avec les utilisateurs et les restaurants, ainsi que la disponibilité des heures de livraison. Les plats les plus commandés sont, dans l’ordre, le Burger, les plats libanais et les plats ivoiriens. L’une des success stories de Glovo est l’entrée sur sa liste, le 25 janvier 2021, du restaurant Awa Placali qui est passé de 400 commandes à ses débuts à plus de 800 commandes par mois et a pu professionnaliser son activité, en aménageant dans un espace clos, grâce aux livraisons.


Emmanuel Akani

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ