x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 15 avril 2022 | Le Nouveau Réveil

Consommation de produits laitiers en Côte d’Ivoire : 81% du déficit importé pour un coût de 45 milliards de FCFA

La Côte d’Ivoire entend s’auto suffire en produits laitiers pour la consommation de sa population. Pour ce faire, elle est à l’école de grands pays producteurs de produits laitiers à l’instar des Pays-Bas à travers le groupe familial Friesland Campina. Avec cette structure le ministère des Ressources animales et halieutiques a signé un accord-cadre. Ce, depuis le 30 novembre 2021 dernier.


C’est dans la mise en œuvre de cet accord de partenariat que s’est tenue, une formation des formateurs en vue de booster la production nationale, en deçà des attentes des gouvernants. Cela a été mentionné par le Conseiller technique du ministre Sidi Touré, à l’ouverture des travaux « La production laitière en Côte d’Ivoire demeure insignifiante par rapport au volume de lait et produits laitiers consommés. Elle est estimée à environ 34 000 tonnes sur un volume annuel consommé de l’ordre de 178 000 tonnes. La contribution nationale ne représente que 19%. Le déficit de 81% est importé pour un coût global moyen annuel évalué à 45 milliards de francs CFA », a-t-il indiqué non sans oublier de fait connaître les réformes entamées par la tutelle pour relever les différents défis majeurs du secteur. Avec lui, dame Nah Ouattara, directrice de la production animale, se penchant sur la politique nationale de développement de l’élevage, de la pêche et l’aquaculture (PONADEPA) qui selon elle, « vise à garantir la sécurité alimentaire en matière de protéines animales de qualité et la création d’emplois, dans le cadre général de la lutte contre la pauvreté et la faim... Cela en vue de permettre à la Côte d’Ivoire d’être un pays solidaire, sur la base d’une croissance vigoureuse, soutenue, inclusive et solidaire »


Fort d’une expérience de plus de 100 ans en Afrique de l’Ouest, Roger Adou, directeur général de Friesland Campina Afrique de l’Ouest, a évoqué l’objet du choix de la Côte d’Ivoire comme partenaire pour ce projet ; à savoir transmettre ce qu’ils ont acquis comme expérience 150 ans durant dans le développement d’une filière laitière locale forte. Zagari Tohon, Conseiller à l’Ambassade des Pays-Bas, a, au nom de la Représentante diplomatique de ce pays, ami de la Côte d’Ivoire, a réaffirmé le soutien de ce pays à ce projet qui voit le jour avec cette formation des formations.


JEAN PAUL LOUKOU

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ