x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 29 avril 2022 | Le Nouveau Réveil

Fête du 1er mai : L’UGTCI parlera de la cherté de la vie au gouvernement

© Le Nouveau Réveil Par Emma
Commémoration de la fête de travail au siège de l`UGTCI
Mardi 1er mai 2012. Abidjan, siège de l`UGTCI

Chaque 1er mai (fête du travail), les travailleurs de Côte présentent au gouvernement leurs revendications. Cette année encore, ils vont sacrifier à la coutume. En attendant ce rendez-vous, le secrétaire général de l’Union des travailleurs de Côte d’Ivoire (UGTCI), Joseph Ebagnérin, a donné un avant-goût des résolutions qui seront soumises au gouvernement. C’était, hier, au siège de l’UGTCI au cours d’une conférence de presse où le premier responsable de la Centrale a parlé par vidéoconférence. Au nombre de ces résolutions, figure en bonne place celle relative à la sécurité des biens et des hommes.

Sur ce point le conférencier a évoqué la question de la cherté de la vie. « Il est bon que ceux qui ont en charge du contrôle des prix, se mettent véritablement sur le terrain », a souhaité le secrétaire général de l’UGTCI. Joseph Ebagnérin, tout en saluant les mesures prises le 05 mars dernier par le gouvernement pour préserver le pouvoir d’achat des populations, a demandé qu’elles soient véritablement appliquées sur le terrain. « Mais il ne faut pas que ces mesures soient des mesures cosmétiques mais qu’elles permettent de cerner véritablement le problème » a-t-il recommandé. Le conférencier pour freiner ce phénomène de la vie chère, a fait une proposition. Elle concerne la promotion des produits locaux. « Il faut entrer dans la dynamique de ce qu’on a appelé à l’époque autosuffisance alimentaire », a-t-il proposé. Dans cette résolution (sécurité des biens et des personnes), le secrétaire général de l’UGTCI a exhorté les Forces de l’ordre à faire plus. Joseph Ebagnérin a, par ailleurs, dénoncé les agissements des enfants en conflit avec la loi appelés "microbes" et la trop grande circulation de la drogue.

Cette année, à en croire le conférencier, quatre (04) dossiers ne seront pas sur la liste des résolutions. Il s’agit des dossiers de la plantation de Toumbokro, de Air Ivoire, Comium et Sicogi. « Ces dossiers sont en traitement », a-t-il fait savoir. En attendant, les travailleurs de l’UGTCI se retrouveront à leur siège le 1er mai pour la fête. Cent (100) parmi eux sont invités pour la cérémonie solennelle à la primature. Mais la question est de savoir si elle aura lieu le 1er mai puisque les musulmans ne pourront pas honorer deux (02) fêtes (fête du travail et Ramadan) à la fois.


DJE KM

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ