x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 6 mai 2022 | Abidjan.net

Économie : La Côte d’Ivoire et la Banque Mondiale signent des accords de financement d'environ 210 milliards FCFA

© Abidjan.net Par DR
Économie : La Côte d’Ivoire et la Banque Mondiale signent des accords de financement d'environ 210 milliards FCFA
La Côte d'Ivoire a obtenu du Groupe de la Banque mondiale un financement d’environ 210 milliards de francs CFA. Cet accord a été acté par une signature entre le ministre de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly et Coralie Gevers, Directrice des Opérations de la Banque mondiale au cours d'une cérémonie tenue ce vendredi 06 mai 2022 au 20ème étage de l'immeuble Sciam à Abidjan-Plateau.

La Côte d'Ivoire a obtenu du Groupe de la Banque mondiale un financement d’environ 210 milliards de francs CFA. Cet accord a été acté par une signature entre le ministre de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly et Coralie Gevers, Directrice des Opérations de la Banque mondiale au cours d'une cérémonie tenue ce vendredi 06 mai 2022 au 20ème étage de l'immeuble Sciam à Abidjan-Plateau.  


Selon Coralie Gevers, la signature de ces trois accords de financement marque le fort engagement du Groupe de la Banque mondiale à soutenir le développement de la Côte d’Ivoire. En effet, le premier accord porte sur un financement additionnel à la riposte COVID en Côte d’Ivoire d’un montant de 80 millions de dollars qui sera complété par 100 millions de dollars additionnels de la Banque Asiatique d’Investissement pour les Infrastructures (BAII). ''Ce cofinancement de la Banque mondiale et de la BAII d’un montant total de 180 millions de dollars permettra d’étendre la couverture vaccinale contre la COVID-19 pour atteindre le nouvel objectif de 70 pourcent de la population et de fournir des doses de rappel aux 9.9 millions de personnes qui ont déjà été vaccinées (soit 35% de la population).'' a-t-elle expliqué.

À en croire la directrice des opérations de l'institution bancaire, ce financement additionnel vise à renforcer le système de santé de la Côte d’Ivoire pour permettre aux autorités sanitaires de détecter plus vite de futures épidémies, d’y apporter la riposte appropriée, et d’améliorer leur capacité à délivrer des vaccins. "Pas seulement les vaccins contre la COVID mais tous les types de vaccins sur toute l’étendue territoriale'' précise-t-elle.  


Le deuxième accord quant à lui porte sur l’efficacité de l’administration pour délivrer efficacement des services, tels que les services de santé. En effet, le gouvernement ivoirien a mis en place un programme d’Amélioration de la Gouvernance pour la Délivrance des Services de Bases aux Citoyens (PAGDS). Ce projet vise à renforcer la mobilisation et la gestion des ressources publiques, l’efficacité de l’administration, ainsi que l'inclusion financière via une digitalisation des services. Ainsi, la Banque mondiale a décidé d’octroyer un montant supplémentaire de 110 millions de dollars en appui à ce programme. Ce financement sera basé sur l’atteinte de résultats spécifiques.


Le troisième accord répond à la demande des autorités et des populations concernées de porter une plus grande attention à la prévention des conflits dans les zones frontalières du Nord, où l’insuffisance des services vitaux et le manque d’opportunités pour les populations, en particulier les jeunes, les exposent à ces menaces sécuritaires. C’est pourquoi dans le cadre d’un projet régional de Cohésion Sociale (COSO) auquel participent le Bénin, le Togo, le Ghana et la Côte d’Ivoire, la Banque mondiale accorde un financement de 150 millions de dollars à l’Etat de Côte d’Ivoire. Ce projet vise à prévenir la propagation des conflits venant du Sahel, de réduire la vulnérabilité au changement climatique, et de renforcer les institutions publiques des zones nord des pays concernés.

En Côte d’Ivoire, les communautés qui participeront à ce projet sont celles des régions frontalières du Bafing, de la Bagoué, du Boukani, du Folong, du Gontougo, du Kabadougou, du Poro, et du Tchologo. Le projet sera étendu plus tard à celles du Béré et du Worodougou.


Le ministre de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly, a, au nom du Chef de l'État, Alassane Ouattara, a témoigné sa gratitude à l'institution bancaire pour son accompagnement.  

Selon lui, à travers l'engagement et les initiatives de la Banque Mondiale, elle contribue par le biais des Programmes et Projets, à améliorer et à promouvoir le développement économique et social, ainsi que la Bonne gouvernance dans la gestion de l’Administration publique. 

''Le Gouvernement s’engage à prendre toutes les dispositions pour l’utilisation efficiente des ressources mises à sa disposition pour la réalisation des 03 Projets.'' a-t-il assuré.



Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ