x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 9 mai 2022 | Abidjan.net

A Adjamé-Macaci, plusieurs femmes formées sur la gestion des Polluants Organiques Persistants (POP)

© Abidjan.net Par Donald
Adjamé-Macaci: Sensibilisation des femmes de la casse sur les dangers des polluants persistants organiques
Abidjan le 05 mai 2022. Dans le cadre du projet de Gestion rationnelle des polluants organiques persistants (POP) non intentionnels et des diphényles éthers polybromés (PBDE) pour réduire leurs émissions du secteur des déchets industriels (uPOPCI) », Les femmes de la casse de la commune d'Adjamé ont été sensibilisées ce jeudi sur les dangers relatifs au polluants persistants organiques ( POP).

Les enjeux environnementaux, économiques et sanitaires liés aux Polluants Organiques Persistants (POP) ont été présentés aux femmes de la commune d’Adjamé, particulièrement à celles qui vivent ou exercent des activités dans les environs de la casse de Macaci. C’était le jeudi 05 mai 2022. Ces femmes ont bénéficié d’une formation donnée par Kra Hélène, Experte Genre et Développement, membre de l’équipe du projet UPOP-CI, coordonnée par le Professeur Gustave BEDI.

« POP veut dire Polluants Organiques Persistants. C’est comme COVID-19, on ne le voit pas, il n’a ni couleur ni odeur, mais il est cancérigène et il tue. Comme vous êtes dedans tous les jours, nous sommes venus pour montrer le côté dangereux pour votre santé et les bons gestes à faire pour se protéger et gagner de l’argent », a expliqué le Coordonnateur dans son mot d’ouverture.


Il a poursuivi en revenant sur les sources du POP. « Pour ne pas que les véhicules explosent quand ils prennent feu, le POP a été mis dans les portières, les tableaux de bord, les mousses des fauteuils. Quand le véhicule a plus de 16 ans, le POP devient cancérigène. Il y a aussi les POPs dans les télévisions et ordinateurs cathodiques communément appelés ‘’écrans bombés’’ ».


Le manque d’infrastructures, de services de gestion et recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) et des véhicules en fin de vie (VFV) présente de nombreuses conséquences négatives sur les écosystèmes et sur la santé humaine. C’est pour palier à ce manque que le projet UPOP-CI sensibilise les acteurs sur la démonstration et la dissémination des bonnes pratiques en matière de gestion écologiquement rationnelle des polluants qui ont pour sources les déchets des VFV et des DEEE. Au terme de ce projet, deux centres de démantèlement seront construits. Le premier sera destiné aux VFV et le second aux DEEE. Ils permettront à ces femmes de bénéficier de ressources additionnelles tout en préservant leur santé. 

En effet, les DEEE et les VFV représentent une opportunité économique et environnementale à travers la récupération des matériaux de valeur permettant d'éviter le gaspillage de ressources naturelles et d'énergie, de sécuriser l'approvisionnement de l'industrie en matières premières, et de diminuer les impacts environnementaux.


NK avec Sercom

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ