x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 9 mai 2022 | Abidjan.net

Pinda-Boroko 2022 : plus d’une centaine d’étudiants en linguistique se forment aux techniques d’enquête de terrain

© Abidjan.net Par Marc Innocent
Recherche scientifique/3ème enquête linguistique de l'université d'Abidjan: séance d'ateliers sur les langues Abron et Koulango
Bondoukou le 06 Mai 2022. La deuxième journée de l’édition 2022 de l'enquête linguistique initiée par la faculté de langue de l'université Félix Houphouet Boigny a été marquée par des ateliers éclatés sur plusieurs thématiques sur les langues et une randonnée à la frontière naturelle entre la Côte d'Ivoire et le Ghana

La troisième édition de l’enquête de terrain dénommée « Enquête de terrain en Linguistique » a eu lieu du 3 au 7 mai 2022 à Pinda-Boroko, village situé à 22 kilomètres de la ville de Bondoukou. Elle a été organisée par le Département des sciences du langage et l’institut de linguistique appliquée, sous le thème : « Langue et société en pays Brong". Plus d’une centaine d’étudiants en Master encadrés par des doctorants et enseignants-chercheurs en sciences du langage de l’université Félix Houphouët-Boigny ont participé à cette activité.


L’objectif principal était d’initier et de familiariser les étudiants-chercheurs à l’approche pratique et à la technique de recueils des données en linguistique de terrain.


Aller sur terrain constitue plusieurs avantages pour l’étudiant-chercheur. Cette pratique du terrain lui donne de développer sa curiosité, son sens de la compréhension, son adaptation en terrain inconnu et l’assurance en lui dévoilant de nouvelles hypothèses de travail.


Ainsi, les étudiants en Master, majoritairement concernés, ont été mis en situation d’apprentissage en utilisant la technique d’enquête de terrain : la participation observante ou l’observation participante à partir des faits anthropo-linguistiques et de documentions des langues.


Concrètement, les étudiants en apprentissage ont eu droit à un mini-festival mettant en lumière plusieurs aspects de la culture brong tels que la signification des couleurs, les proverbes, les salutations, l’aspect culinaire, les chants, les danses (danse kêtê), le mariage coutumier, la parade du chef, le port de pagne etc. Les apprentis linguistes ont également eu le privilège d’assister au règlement de conflit en pays brong, une soirée de contes ponctués de proverbes brong et koulango et des rencontres thématiques avec des informateurs.  


Le choix de Pinda-Boroko, lieu d’enquête, se justifie par le fait que le village se situe dans une zone géographique, où sont parlées couramment une dizaine de langues maternelles. Et sa particularité, c’est qu’il présente d’un côté des locuteurs de la langue brong et de l’autre des locuteurs de la langue Koulango. Une telle configuration représente pour les linguistes une « richesse intarissable de recherche ». 


C’est pourquoi, lors de la cérémonie d’ouverture, le mercredi 4 avril 2022, Nanan Adou Bibi II, chef de la province de Pinangô, a donné sa bénédiction pour la réussite de l’activité en présence de plusieurs autorités traditionnelles dont le Dr Bini Kouakou, chef de Pinda et l’un des disciplines du Professeur Niangoran Boua, spécialiste du langage toubouriné.


Le professeur Kouamé Jean-Martial, chef de délégation et directeur de l’institut de linguistique appliquée, a exprimé toute sa gratitude au Roi Adou Bibi II et son peuple pour l’accueil chaleureux. « Le choix de votre village est stratégique ; il est riche à plusieurs points de vue. Dans le monde, c’est une richesse au niveau des compétences linguistiques. », a-t-il dit. Et surtout, a ajouté Dr Dodo Jean Claude, PCO de l’enquête sur terrain, pour être reconnaissant au Dr Jonas Fofié Koffi, chef de cabinet de l’inspecteur général d’Etat Théophile Ahoua N’Doli à la Présidence de la République. Fils du village et premier docteur en Alphabétisation au département de linguistique, il a largement contribué à l’organisation de cette enquête à Pinda-Boroko.


Le Professeur Kossonou Kouabena Théodore, superviseur général de l’enquête de terrain en linguistique(ETL), a exprimé toute sa reconnaissance au peuple de Pinda-Boroko. Avant de faire une adresse particulière au Dr Koffi Fofié Jonas pour son engagement indéfectible à la réussite de cette enquête de terrain de portée scientifique.  


François Sécré, président du comité d’organisation local, s’est réjoui du déroulement de cette activité dans son village natal.


Quant au porte-parole des étudiants Yéo Joseph, il a remercié le Roi Adou Bibi II et son peuple pour leur hospitalité.


Par ailleurs, la chefferie a honoré les autorités universitaires en leur offrant des pagnes brong comme présents. La délégation universitaire d’Abidjan a également fait don de vivres et non vivre à la population de Pinda-Boroko. Des cadres et autorités traditionnelles ont reçu des attestations, et une spéciale a été décernée à Nanan Adou Bibi II pour son attachement à la culture brong.


Cette activité a enregistré la présence de quelques autorités administratives de la région (le sous-préfet de la localité, Gohi Bi Stéphane), le député de Bondoukou, l’Honorable Maïzan Koffi Noël, cadre du RHDP, des chefs coutumiers, des cadres du village...


Une rencontre de football remportée par l‘équipe masculine de Linguistique FC (2-1) face à Kan Boom FC (équipe du village) et un diner gala de remise d’attestations de participation aux étudiants ont mis fin à cette troisième édition de l’enquête de terrain en linguistique. Rendez-vous a été pris pour la 4ème édition dans une autre localité de la Côte d’Ivoire. 


Nk avec Sercom

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ