x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 11 mai 2022 | Ministères

Lutte contre la dégradation des terres : Mamadou Touré appelle à un changement de paradigme

© Ministères Par DR
Lutte contre la dégradation des terres : Mamadou Touré appelle à un changement de paradigme
La 15ème conférence des parties (COP15) s’est ouverte en terre ivoirienne depuis le 9 mai.

La 15ème conférence des parties (COP15) s’est ouverte en terre ivoirienne depuis le 9 mai. En marge de cet événement de haut niveau, le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’insertion professionnelle et du service civique, Touré Mamadou, a animé un dialogue sur le thème « régénération des terres : le rôle des jeunes dans l’élaboration d’un programme de gestion durable des terres ». C’était hier 10 mai au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, à Cocody.


Touré Mamadou a mis en exergue le nombre important de jeunes africains qui arrivent sur le marché du travail. « Chaque année, en Afrique, c'est entre 10 et 12 millions de jeunes qui affluent sur le marché du travail, alors que seulement 3 millions d’emplois formels sont disponibles », a situé le membre du gouvernement. Il a appelé au changement de paradigme dans le cadre de la lutte contre la dégradation des terres. C’est pourquoi, dira-t-il, « on a un défi par rapport à notre jeunesse, c’est un défi de la gestion des terres ».


Il a également évoqué dans sa communication des techniques agricoles qui ont été développées avec l’Inp-Hb. Selon lui, 400 jeunes ont été installés et utilisent des techniques agricoles développées qui permettent de hauts rendements. Pour lui, il faut accéder maintenant à la technologie pour rendre l’agriculture ivoirienne plus performante.


Le président du conseil des jeunes de Côte d’Ivoire, Ibrahim Diabaté, s’est aussi prononcé lors de cette rencontre. Il a fait des suggestions aux Etats en les invitant à inclure des modules relatifs à l’éducation et au développement durable. « L’Agriculture qui demeure la principale source de revenus des pays en développement mérite une attention particulière. La participation active de la jeunesse aux questions environnementales est importante », a-t-il déclaré.


Ibrahim Diabaté a, par ailleurs, appelé les parties à tout mettre en œuvre pour que les déclarations de la COP 15 soient suivies de mesures concrètes. Pour le président du conseil des jeunes de Côte d’Ivoire, la jeunesse doit également apporter sa contribution. Raison pour laquelle nous décidons de lancer l’initiative mondiale à partir d’Abidjan « un jeune, un arbre », révèle-t-il. Ibrahim Diabaté a aussi demandé aux Etats de s’associer à cette initiative citoyenne car, dira-t-il, ce n’est qu’au prix des efforts que nous parviendrons à assurer une meilleure survie de notre planète.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ