x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 19 mai 2022 | Abidjan.net

Artisanat/PME : le Ministre Souleymane Diarrassouba visite les ferrailleurs et mécaniciens de la casse de N’Dotré et Dream Factory (CI-PME)

© Abidjan.net Par DR
Visite du Ministre Souleymane Diarrassouba à la casse de N’Dotré et Dream Factory (CI-PME)
Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME a effectué deux visites de terrain, le mercredi 18 mai 2022. Il a d’abord visité  le nouveau site de la casse de N’Dotré dans la commune d’Abobo, puis l’Incubateur Dream Factory de l’Agence Côte d’Ivoire PME à la Riviera Palmeraie dans la commune de Cocody.

Après qu’il lui a été confié les départements de l’Artisanat et des PME, lors du récent remaniement ministériel, le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME a effectué deux visites de terrain, le mercredi 18 mai 2022. Il a d’abord visité  le nouveau site de la casse de N’Dotré dans la commune d’Abobo, puis l’Incubateur Dream Factory de l’Agence Côte d’Ivoire PME à la Riviera Palmeraie dans la commune de Cocody.


Après avoir touché du doigt la réalité du site de la nouvelle casse, à travers des visites inopinées dans des magasins et à travers les ruelles, le Ministre Souleymane Diarrassouba a salué les acteurs de la ferraille pour les efforts faits pour maintenir la dynamique de ce secteur d’activité et leur sens de l’intérêt général. « Je loue votre courage et votre abnégation pour la valorisation du métier que vous avez choisi ; en témoigne les nombreux clients qui prennent d’assaut vos différents box et magasins », a-t-il indiqué .


Rappelant que l’artisanat est un bassin d’emplois sur lequel l’Etat entend s’appuyer pour résorber la question du chômage des jeunes, il s’est engagé à faire démarrer, dans les prochaines semaines, les travaux de l’espace de 2000 M2 prévus pour entreposer les matériels et marchandises des ferrailleurs d’Abobo Anador. De plus, il a évoqué les programmes du ministère portant sur l’aménagement des sites artisanaux, sur l’accès au financement et la formation. Le porte-parole des ferrailleurs s’est félicité de cette visite et compte sur l’Etat pour la construction de sites dédiés à leurs activités. 


« Avec le changement institutionnel qui s’est opéré à travers le Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, le Chef de l’Etat a souhaité avoir un interlocuteur unique pour le secteur privé, en ce qui concerne les problématiques liées à la promotion du secteur privé, notamment dans sa composante portant sur les PME », a fait remarquer le Ministre en charge de la Promotion des PME, au cours du point de presse à l’issue des échanges avec les acteurs des PME, à l’Incubateur Dream Factory de l’Agence Côte d’Ivoire PME.


Pour lui, en effet, il est important de renforcer le cadre de dialogue qui existe, à travers le cadre de concertation Etat-Secteur privé, afin d’avoir des dialogues directs par rapport à la problématique fiscale avec le Ministre en charge du Budget et avec le Directeur général des impôts, afin de faire de la pédagogie pour donner plus d’explication et pour insister sur les devoirs de tous.


Le Ministre Souleymane Diarrassouba a souligné que ces échanges ont été l’occasion de promouvoir le civisme fiscal, afin de permettre à l’Etat de mobiliser les moyens nécessaires pour assumer ses fonctions régaliennes et accélérer le développement de la Côte d’Ivoire. « Au niveau de la pression fiscale dans la sous-région, nous sommes les plus bas, en dessous des 14%, par rapport à une norme communautaire de 20%. Toutes les entreprises doivent contribuer à l’effort fiscal », a-t-il rassuré.


Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME a profité de cette rencontre pour informer les acteurs de l’écosystème des PME sur les réformes en cours, avec notamment la création du Guichet unique de développement des entreprises (GUDE-CI) qui sera une holding avec deux filiales, dont Côte d’Ivoire PME qui devient une société d’Etat et un établissement financier dénommé Société ivoirienne de garantie des PME.


« Cette réforme a pour objectif d’accélérer le développement de nos PME, TPE, entreprenants et Start-Up et de mieux les accompagner afin qu’elles deviennent des champions nationaux dans la vision 2030 : « La Côte d’Ivoire solidaire », du Président Alassane Ouattara », a-t-il souligné.  




A. N

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ