x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le lundi 6 juin 2022 | Abidjan.net

Yamoussoukro: les planteurs de Côte d'Ivoire ont célébré le président Alassane Ouattara

© Abidjan.net Par DR/CONSEIL CAFÉ CACAO
Cérémonie d'hommage des producteurs de café-cacao au Président de la République
Les producteurs de café cacao ont organisé le samedi 04 juin à Yamoussoukro, une cérémonie d’hommage au Chef de l'État Alassane Ouattara.

Le Directeur général du Conseil café-cacao, Koné Brahima Yves a invité le samedi 04 juin à Yamoussoukro, les planteurs à saluer les résultats de la filière et ceux à venir qui portent tous, la marque du Chef de l'État Alassane Ouattara.

Il s'exprimait à l'occasion de la cérémonie d'hommage des producteurs de café-cacao au Président de la République qui s'est tenue à la place Jean-Paul II en présence du Premier ministre, Patrick Achi, des membres du gouvernement et de plusieurs acteurs du secteur venus des différentes régions productrices du pays.

«Aujourd'hui, nous pouvons être fiers de ses actions au profit des producteurs. Fiers des actions qui ont permis d'octroyer près de 13 000 milliards de Francs CFA au secteur cacao en moins de 10 ans. Cette année, c'est 72% du prix CAF que le Président Alassane Ouattara a accordé aux producteurs du café et de cacao. En principe, compte tenu de la fiabilité du cacao, la campagne intermédiaire devait avoir un prix inférieur au prix de la campagne principale. Mais le Président dans sa volonté de donner un meilleur prix aux planteurs et de leur assurer un bon revenu, il a considéré qu'il fallait maintenir le prix de la campagne principale » s'est réjoui le Directeur général du Conseil café-cacao.

Il s'est saisi de l'occasion pour commenter le différentiel de revenu décent de 400 dollars par tonne payable directement aux producteurs. Selon M. Yves Koné, c'est le résultat du leadership conjugué du président Alassane Ouattara et de son homologue de la République sœur du Ghana.

«Quand on dit 400 dollars par tonne, on ne perçoit pas très bien l'importance que ce différentiel apporte à notre pays. C'est plus de 500 milliards de Francs CFA par an qui vont dans notre économie pour permettre à nos planteurs de maintenir un niveau de vie », a-t-il expliqué.


Le Premier ministre, Patrick Achi a au nom du chef de l'Etat témoigné sa gratitude aux planteurs de Côte d'Ivoire. Selon lui, ce pays moderne s’est construit grâce à eux, grâce à leur labeur. ''C’est grâce à vous que notre pays continue de conserver sa place de numéro un dans la production cacaoyère, avec plus de 40 % de la production mondiale. Je voudrais vous dire, au nom du Président de la République, que par votre travail, votre travail acharné de production de cacao dont le monde entier se régale, vous êtes la fierté de la nation tout entière !'' a-t-il dit. 

Il a rassuré les planteurs que les choses vont bon train. Selon Patrick Achi, dans le cadre de sa vision 2030, le Président de la République a donc pris la décision d’augmenter la quantité de chocolat transformée, d’accélérer la construction des usines de chocolat ici en Côte d’Ivoire pour l’exporter. ''De façon à ce que ça ne soit plus 480 milliards de Francs CFA qui soient le revenu de ceux qui le consomment et qui le transforment, mais que ce soit plus de 1000 et 2000 milliards de Francs CFAqui puissent effectivement être le revenu de l’Etat, et naturellement le revenu des paysans. Plus on transforme le cacao ici, plus le prix auquel on l’achète est élevé.'' a-t-il expliqué.


Bien avant, le porte-parole des producteurs Café-Cacao, Kanga Koffi a témoigné au nom de ses amis, sa gratitude au chef de l’Etat qui a maintenu le prix du Cacao entre la campagne principale et la campagne intermédiaire 2021-2022. Il a été également reconnaissant au Président de la République qui a débloqué plus de 17 milliards de francs CFA comme fonds de soutien Covid-19 aux planteurs. 


Il a également salué les indications données par le président Alassane Ouattara au gouvernement ivoirien concernant la transformation du cacao ivoirien à hauteur de 50% de la production d’ici 2030. « Nous vous félicitons et vous encourageons à accélérer la transformation du cacao ivoirien par la mise en place d’un fonds de soutien aux artisans de Côte d’Ivoire » a-t-il plaidé.

Il a par ailleurs égrené un chapelet de doléances notamment la facilitation de la mise en place de l’interprofession de la filière Café-Cacao; la mise en place d’une sécurité sociale et de l’assurance maladie des planteurs de Côte d’Ivoire à travers le mécanisme du barème ; la création d’une banque agricole pour le financement des activités agricoles des planteurs…


Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ