x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 17 juillet 2022 | AIP

L'hygiène intime de la femme, sujet d'une formation publique à Dabou

Dabou - Le Mouvement pour l'indépendance et l'épanouissement de la femme en Côte d'Ivoire (MIEF) a organisé, vendredi 15 juillet 2022, à la mairie de Dabou, une conférence publique à l'intention des femmes sur le thème " Quelle hygiène intime pour le bien être et la santé de la femme ?".


A cette activité tenue avec le soutien financier de Speak Up Africa (Lève la voix Afrique), dans le cadre du projet "Voix essentielles ", la conférencière, Michelle Gonto Kouamé, sage femme à l'hôpital général de Dabou, a fait savoir, en tant que praticienne, que ''la quasi-totalité des femmes éprouvent de l'intérêt à faire leur toilette intime''.


Son exposé a consisté en une démonstration des bonnes méthodes, le distinguo entre les deux parties de l'appareil génital de la femme : la partie invisible constituée des trompes, l'utérus, l'endomètre, les ovaires... et la partie visible qui regroupe les poils, les lèvres et le clitoris.


Pour elle, l'accent doit être fortement mis sur la partie visible en la nettoyant avec un savon doux, de préférence un savon de Marseille en se servant de la mousse et en partant du haut vers le bas, ponctué d'un rinçage à grande eau.


Aussi, a-t-elle recommandé la non introduction du doigt où toutes autres substances dans l'orifice vaginale qui détient les moyens naturels de sa propre hygiène et éviter par la même occasion les risques d'infections susceptibles d'avoir des conséquences néfastes notamment la sécheresse vaginale et même l'infertilité.


La technicienne de santé a aussi exhorté les femmes à faire le strict minimum en matière d'hygiène intime, car pour elle, le sexe de la femme présente une odeur particulière naturel dont il ne faut pas se complexer. En revanche elle les a invitées à s'intéresser à l'hygiène intime de leur partenaire.


Pour conclure, la conférencière a invité les femmes à se changer au moins trois fois pendant les menstrues et à se laver les mains avant et après l'opération.


Plusieurs centaines de femmes ont pris part à cette conférence publique, cautionnée par la mairie et la direction régionale du ministère de la Femme de la Famille et de l'Enfant.


(AIP)


aaa/tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ