x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 27 juillet 2022 | CICG-Côte d’Ivoire

Agropole Nord : les populations bénéficiaires se félicitent d'un projet pourvoyeur d'emplois et de lutte contre l'insécurité alimentaire

© CICG-Côte d’Ivoire Par DR
Pôles de développement agricole intégrés : le Premier Ministre, Patrick Achi, lance officiellement à Sinématiali le Projet Pôle Agro-Industriel du Nord (2PAI Nord)
Le Premier ministre de Côte d’Ivoire, Patrick Achi a officiellement lancé les travaux de construction de l’agropole nord ce mercredi 27 juillet 2022 à Sinématiali

Sinématiali (région du Poro), Dans sa déclinaison, l'agropole Nord vise à augmenter l’investissement privé, notamment dans la transformation des produits agricoles ciblés, faciliter l’accès aux marchés pour les agro-pasteurs par la mise en place d’infrastructures, la structuration des filières et le renforcement de capacités.


Il entend également accroître la productivité des filières agro-pastorales par la mise à niveau des aménagements hydro-agricoles, la facilitation de l’accès aux intrants et services agricoles et une meilleure résilience des communautés.


Le lancement de ce vaste projet est hautement salué par les populations bénéficiaires.


Yéhézoulou Abdoulaye Coulibaly est agriculteur à Sinématiali. "J'ai 2,5 ha de mangues et des champs d'anacarde, de riz et de maïs. Cette agropole est une opportunité pour moi. Je pourrai vendre mes mangues aux usiniers sur place. Pendant la saison sèche, nous sommes confrontés à une pénurie de denrées alimentaires ici. Désormais, je pourrai agrandir mon champ de riz et de maïs. Après vente, je pourrai conserver une partie sur le reste de l'année au profit de la consommation pour ma famille", a-t-il dit.


Pour Fousséni Yéo, élève en classe de terminale dans un établissement à Sinématiali, cette agropole viendra résoudre en partie "la question de chômage des jeunes de la région".

"Des emplois seront créés pour les jeunes. Ceux-ci ne seront plus tentés par l'aventure périlleuse vers l'Europe à travers la traversée de la mer. Nous, en tant que jeunes diplômés, en sommes heureux car les usines de transformation de mangue et de noix de cajou seront pourvoyeuses d'emplois. Les jeunes sans diplôme seront également intégrés dans une activité grâce à l'agropole Nord", s'est réjoui Fousséni Yéo.

Et d'ajouter : "Ce sera aussi un soulagement pour nos parents qui pourront agrandir leurs champs de riz, de maïs, de maraîchers, leurs productions animales et halieutiques, etc. grâce aux intrants et semences de qualité dont ils pourront bénéficier. Les pistes rurales traitées faciliteront l'écoulement des produits. Et surtout, il y aura de la nourriture suffisante en toute saison qui pourrait être exportée vers d'autres régions du pays".


Quant à Rokia Sylla, commerçante à Korhogo, elle a relevé que ce projet d'agropole Nord va "aider les femmes de la région, majoritairement paysannes, à pouvoir vivre décemment de leurs durs labeurs.

"Beaucoup de femmes du Nord exercent dans le secteur des maraîchers. Cependant, c'est très difficile pour elles de s'en sortir pendant la saison sèche. Mais avec ce projet, elles pourront développer des produits de contre-saison. Nous, femmes, pourrons nous organiser en coopératives pour bénéficier de ces projets", a indiqué la commerçante.


Dame Solange Yao est restauratrice à Sinématiali. Elle se félicite de ce projet qui va lui permettre d'agrandir son activité.

"Actuellement, la vie est devenue chère, surtout pour nous qui sommes dans la restauration. Compte tenu de ces difficultés, j'ai revu à la baisse mon personnel (actuellement trois). Quand ce projet prendra forme, nous pourrons employer plus de jeunes filles. Quand ce projet sera réalisé, nous aurons de fortes quantités de riz et de produits maraîchers disponibles. Car ce que nous vendons est produit dans nos champs. Ce qui va contribuer à la réduction des coûts de ces produits sur place et contribuer à l'autosuffisance alimentaire du pays", a déclaré Solange Yao.


Rappelant que le succès de ce pays repose sur l'agriculture, elle a saisi cette occasion pour inviter tous les jeunes, hommes et femmes, à adhérer à ce projet qui est une véritable voie de sortie parce "la terre ne trahit pas son homme".


25 000 emplois directs et 35 000 emplois indirects seront créés par ce projet qui porte sur la mise en place d'un agroparc de 100 ha, d'une unité de transformation et de conditionnement de la mangue, de cinq centres d'agrégation et de services (Katiola, Ferkessédougou, Boundiali, Dabakala et Tioro) et la réhabilitation de 1 000 km de pistes rurales.


Sont concernés par le projet Agropole Nord 400 000 bénéficiaires directs et 1,2 million de bénéficiaires indirects (30% de femmes et 60% de jeunes).

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ